Chantre, Ernest
Mission en Cappadoce: 1893 - 1894 — Paris, 1898

Page: 119
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/chantre1898/0137
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
,«Ç£3($ϧBS&

CÉSARÉE 119

Ce bourg remonte sans doute à l'époque de Justinien, car les monnaies à l'effigie
de cet empereur y sont nombreuses, ainsi que dans toute la région. Nul doute que
l'existence de ces eaux chaudes douée de propriétés merveilleuses — si l'on en croit
les habitants — ait attiré ici une population assez dense, car en dehors des
thermes superbes en marbre blanc dont les ruines constituent le principal intérêt de
cette localité, des ruines nombreuses et importantes prouvent que l'on est bien sur
l'emplacement d'un bourg qui fut florissant. En effet, les habitants nouvellement
installés, à la recherche de matériaux pour con-
struire leurs demeures, ont mis à jour sur une
longueur de près de trois kilomètres, une mu-
raille d'enceinte de trois mètres d'épaisseur rasée
jusqu'au sol, et qui devait enfermer la ville. Par-
tout dans les murs du village se voient des blocs
de marbre sculptés, quelques-uns portant des

inscriptions grecques, des fûts de colonnes et autres débris d'architecture. Il ne se
passe pas de jour, nous disent les habitants, sans que quelque découverte ne soit faite.

On trouve fréquemment entre leurs mains, comme àNefez-Keui, des vases et des
lampes en terre, puis des monnaies et des sceaux en plomb (flg. 85).

Des thermes, le monument le plus important de Terzili-hammam, il ne reste guère
que la façade longue de vingt mètres environ, construite avec de superbes matériaux
en marbre blanc très pur, et dont je crois avoir trouvé la carrière près du village de
Délier, à quatre heures de Terzili-hammam. Cette façade offre un rez-de-chaussée
et un premier étage percés d'ouvertures en plein cintre alternant avec des ouver-
tures carrées. L'édifice est surmonté d'une corniche supportant une frise ornée de
guirlandes alternant avec des tètes de bœuf et soutenue par des pilastres demi-
circulaires couronnés de chapiteaux corinthiens. Des fouilles amèneront peut-être
d'intéressantes découvertes nouvelles dans ce site.

Fis. 85. — Sceaux en plomb byzantins.

CESARÉE

Gésarée, l'antique Mazaca de l'histoire, fut célèbre bien avant de devenir la capi-
tale de la Gappadoce. Elle était située non pas dans la plaine basse et marécageuse
où se trouve la ville actuelle fondée par les Perses et les Turcs, mais sur les collines
qui dominent la plaine à l'ouest, et qui se relient au sud au mont Saint-Basile, un

des contreforts du mont Argée.
loading ...