Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3.1859

Page: 79
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1859_3/0084
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE GENIE CAPTIE

DESSIN POSTHUME DE PAUL DELAEOCHE

Parmi les œuvres posthumes de Paul Delaroche, se sont trouvés un
très-grand nombre de dessins, dont quelques-uns étaient les premières
pensées de ses tableaux connus, d'autres des projets de composition ou
des études pour les décorations murales de la Madeleine, de l'Hémicycle
ou du Louvre, et aussi pour des sculptures que le peintre cherchait sur le
papier en attendant de les modeler dans l'argile. La collection de ces des-
sins, conservée par les fils de M. Delaroche, est peut-être ce qui donne-
rait la plus haute idée du talent de leur illustre père. Soit que l'artiste les
ait terminés avec amour, soit qu'il les ait abandonnés à l'état d'ébauche
après les avoir griffonnés d'une plume impatiente, ou chargés de tous les
repentirs du crayon, le maître s'y retrouve plus facile, plus libre, et sou-
vent plus ému que dans ses tableaux parachevés. Lorsqu'il peignait un
morceau pour l'exposition publique, Paul Delaroche était constamment
préoccupé du qu'en dira-t-on, toujours en peine des critiques imminentes,
toujours en garde contre les autres et contre lui-même. Aussi tous ses
ouvrages portent-ils la trace de cette gêne morale engendrée par la dé-
fiance et par une tension perpétuelle de l'esprit. Mais quand le peintre
travaillait pour son compte, en présence d'un élève préféré, d'un cama-
rade, dans le silence et l'intimité du logis, en déshabillé, pour ainsi dire,
el loin des regards de ce public si peu redoutable et tant redouté, on était
surpris de lui voir alors une facilité qu'au dehors on ne soupçonnait point,
une imagination abondante, une légèreté d'esprit, d'accent et de main
tout à fait en opposition avec le caractère pénible et tendu de ses pein-
tures officielles.

Admis à fouiller dans les portefeuilles de notre ancien maître, nous
avons été frappé du nombre et de la variété des pensées qui s'y pressent,
tantôt indiquées pur un trait rapide, tantôt exprimées par un contour
attentif, par un modelé très-voulu et très-ressenti. Le plaisir que nous
loading ...