Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3.1859

Page: 321
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1859_3/0326
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MARTIN SOHONGAUEll

PEINTRE ET GRAVEUR DU XVe SIÈCLE

{Suite. )

Les tableaux de Martin Schôn-
gauer sont d'une rareté extrême;
la plupart de ceux qu'on met
sous son nom présentent peu
d'authenticité. Londres croit en
posséder un dans la collection
Aider : il a été signalé par M. Pas-
savant; cependant. M. Waagen
n'a pas cru devoir le mentionner
dans l'ouvrage où il a inventorié
les richesses de l'Angleterre. La
galerie du Belvédère, à Vienne,
possède un superbe triptyque
qui lui était attribué, et que
MM. Crowe et Cavalcaselle ont
restitué à Van der Weyden. Le
musée de Madrid annonce un
TV^^S^^JR^1 Martin Schôn dans son cata-

logue, Munich en compte quatre
authentiques et deux douteux dans la Pynacothèque; M. Otte, dans
son Archéologie chrétienne, a fait graver une Annonciation de ce maître,
appartenant à M. Pesch de la môme ville; la composition rappelle beau-
coup celle que nous avons fait reproduire. Enfin, Ulm et Nuremberg
prétendent en posséder plusieurs; bien d'autres tableaux lui sont encore
donnés dans les villes qui bordent le Rhin, mais ces panneaux peints par
des artistes secondaires qui suivirent son école ne méritent point d'être
relatés dans cette étude.

m. il
loading ...