Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 22.1867

Page: 251
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1867_1/0264
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
INFORMATIONS NOUVELLES

SUR

PETITOT PÈRE ET FILS

ET SUR LEUR OEUVRE

•-CT'QÀS©'©-

ou s avons décrit dans un précédent ar-
ticle 1 les portraits à l’émail peints par
Petitot, que conserve aujourd’hui l’An-
gleterre. Du moins l’importance’ des
collections dans lesquelles figuraient
ceux dont nous avons parlé permet de
croire que les absents n’étaient pas en
très-grand nombre. Revenons aux por-
traits de la famille du peintre lui-même,
exposés au Kensington-Muséum par
lord Gremorne. Petitot, d’abord, est
ce beau vieillard à l’air sérieux et doux,
à chevelure de neige, œil bleu, vêtements noirs, que représente notre
gravure. Le jeune homme drapé dans un manteau (manteau violet bordé
de ramages d’or) est son fils Jean, le seul de ses dix-sept enfants qui
soit devenu peintre en émail comme son père. Un portrait de femme
qui les accompagne est celui de Madeleine Bordier, épouse de Petitot le
fds. Ces trois émaux sont en la possession des vicomtes de Gremorne
depuis la fin du xvme siècle; mais c’est plutôt dans la première moitié
du siècle que dans l’autre, à en juger par l’orthographe, qu’auront été

'1. Voir même tome, p. 168.
loading ...