Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 22.1880

Page: 94
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1880_2/0104
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
JOURNAL

DU

VOYAGE DU CAVALIER BERNÏN1

EN FRANCE

PAR M. DE CHANTELOU
manuscrit inédit publié et annoté p a h m. ludovic lalanne

(suite)

ous entretenant de la sorte, le Cavalier et l'abbé
sont descendus. Son Eminence a fait voir au Cavalier,
avant qu'on se mît à table, une montre pour la nuit
où, par le moyen d'une lampe qui éclaire le cadran,
on peut voir à toute heure de la nuit quelle heure il
est. Il y a dans cette montre un tableau de Carlo
Maratte, de petites figures d'un pied de haut que le
Cavalier a fort louées.

J'oubliais à noter qu'il m'a prié de parler de son
ouvrage avantageusement, et que lui ayant dit que l'ouvrage parlait de
lui-même, il m'a reparti qu'aux princes qui ont tant de choses dans l'esprit,
il faut donner les avis ou les faire ressouvenir; m'a rapporté, pour exemple,
qu'ayant vaqué du temps d'Urbain VIII un canonicat de Saint-Pierre, il n'a-
vait pas voulu le demander à Sa Sainteté, s'attendant qu'Elle devait se sou-
venir de le lui donner, parce qu'il avait un fils capable de le tenir, ce que
le Pape ne fit néanmoins pas, et comme il en fit le fâché, que Sa Sainteté lui
avait dit que les hommes qui ont de si grandes affaires par les mains devaient
être avertis, et qu'il ne faut pas s'attendre qu'ils se souviennent de tout,
comme pourraient faire les autres. Il m'a parlé aussi de son marbre pour le
buste, qu'il craignait au commencement qu'il n'y eût des taches ; qu'après
l'ayant trouvé cotto, il était admiré 2 comment il avait si bien réussi. Je lui

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, t. XV, 2e période, p. 181, 305 et 501; t. XVI, p. 170 et 316 ;
t. XVII, p. 71; t. XIX, p. 283, t. XX, p. 273, 447, t. XXI, p. 185 et 378.

2. Admiré, étonné.
loading ...