Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 22.1880

Page: 246
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1880_2/0264
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES

DESSINS D'ORNEMENT

AU MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS

(troisième et dernier article1)

Il est fâcheux que l'Exposi-
tion ne puisse pas nous montrer
quelques-uns de ces patrons de
dentelle, de point de France,
de broderies, tels qu'en 1750
la France avait le monopole d'en
fournir à toutes les ouvrières du
continent. Sous le numéro ZiGO
sont bien compris vingt-neuf
cadres de dessins pour étoffes
unies ou brodées, mais ces des-
sins concernent la branche des
tissus, et non celle des dentelles, du lacet, comme disent les Anglais.
C'est une lacune d'autant plus regrettable qu'à ce moment nous avions,
là comme partout, reconquis notre ascendant, et que nous fournis-
sions l'Europe entière de modèles scrupuleusement suivis. Il n'en avait
pas été toujours ainsi, et, cent cinquante ans plus tôt, de 1550 à 1600,
la France, pour la confection de la dentelle, était tributaire de l'Italie,
des Flandres, voire de l'Angleterre. Federigo Vinciolo, Domenico Serra,
Cesare Yecellio , Matbias Mignerack, Jean de Gleyn, inondaient nos
libraires de leurs modèles de réseaux, de lacets et de point coupé2.

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, 2e période, t. XXI, p. 424 et t. XVII, p. 5.

2. Voir la curieuse Histoire de la dentelle, par Mmc Bury-Palisser; traduite par
Mme la comtesse de Clermont-Tonnerre.
loading ...