Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 22.1880

Page: 530
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1880_2/0566
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L'OEUVRE DE JULES JACQUEMART

APPENDICE

I

Lorsque, en 1876, nous
décrivions ici, pièce à pièce
et état par état, l'œuvre de
Jules Jacquemart, notre pau-
vre ami était déjà profondé-
ment frappé, mais nous lui
trouvions encore tant de con-
fiance en lui-même et tant
d'enthousiasme pour son art,
que nous comptions beaucoup sur les ressources merveilleuses de la jeu-
nesse. Nous nous faisions cette illusion de croire que les premières
atteintes de la maladie qui vient de l'emporter se dissiperaient au doux
soleil de Menton. Nos illusions nous ont été brusquement et cruellement
arrachées. En quelques semaines, une dernière crise a terrassé une des
organisations les plus riches et les plus charmantes de notre temps.
Jacquemart est mort à Paris, le 26 septembre dernier, à l'âge de qua-
rante-trois ans.

Si un adoucissement a pu être apporté à la douleur de ses amis, c'est
de savoir qu'il a été entouré jusqu'à la dernière seconde par les affec-
tions les plus tendres et les plus dévouées.

Que de richesses la cette mort nous fait perdre ! Le graveur pouvait,
certes, produire de nouveaux chefs-d'œuvre, mais il avait, du moins,
accompli sa mission. L'aquarelliste, au contraire, malgré la rapidité de
son épanouissement, était en pleine fleur. Chaque jour, son incomparable
loading ...