Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 22.1880

Page: 387
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1880_2/0417
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA RELIURE.

387

été intentionnellement relié en peau de cerf, d'une Histoire de Jacques II,
par Fox, qui était couverte en peau de renard, parcs que fox, en
anglais, signifie renard, et d'un Traité d'anatomie que le docteur Àsken
avait fait relier en peau humaine.

Ce sont là de pures excentricités. Mais l'abus d'une chose ne doit
pas empêcher qu'on en use avec discrétion. Puisque la reliure est l'ha-
bit du livre, il doit en être de cet habit comme du costume qui distingue
les nations en général et, en particulier, les diverses conditions dans
chaque pays. Le costume est plus que l'habillement du corps : il est
aussi le vêtement des idées. Or cela doit être vrai surtout de la reliure,
qui revêt justement les idées écrites, les sentiments imprimés. Autrefois,
31 est vrai, les costumes étaient plus variés qu'aujourd'hui, non seule-
ment de peuple à peuple, mais d'homme à homme. Cependant, il y reste
encore assez de différence pour qu'on les imite dans l'habillement des
livres. Il y a tant et tant de manières de nuancer des reliures qui
paraissent devoir être semblables, étant faites avec les mêmes éléments :
du cuir et de la dorure !

Et d'abord, un moyen de varier les caractères de la couverture, c'est
la couleur du cuir. La basane, le veau, le chagrin, le maroquin sont
susceptibles de recevoir toutes les teintures qui réussissent sur la laine
et la soie, mais les plus variées et les plus riches se donnent au maro-
quin. Par la mise en couleur des peaux de bouc, de chèvre, de menon,
de bouquetin, on obtient des maroquins rouge, vert myrte, bleu de ciel,
bleu de roi, indigo, vert de mer, vert olive, vert anglais, tirant sur le
soufre, violet, gris de souris, gris perle, Lavallière foncé, Lavallière clair,
c'est-à-dire jaune plus ou moins brun, orangé, bouton d'or, citron, grenat,
tête de nègre... Le cuir de Russie, peau de phoque, teint en rouge
amaranthe avec du sandal odorant, n'a pas ordinairement d'autre couleur;
mais combien est précieuse cette odeur aromatique, s'il est vrai qu'elle
éloigne les insectes, les bruches et les vers qui s'attaquent à la couver-
turc des livres! Comment ne pas attacher de prix à un livre qui, avant
d'intéresser l'esprit, intéresse à la fois les yeux, l'odorat et le tact !

J'allais dire aussi les oreilles, car il y a des reliures à musique, de
même qu'il y a des tableaux-pendules! Vous ouvrez un album dont la
couverture contient clans un épais bizeau une boîte à musique : à
l'instant même, le cylindre s'échappe, les lames du peigne métallique
reçoivent le frottement voulu et vous entendez une valse ou une cavatine
dont les sons paraissent sortir de la muraille. Aux quatre angles du plat
extérieur se trouvent des clous qui semblent placés là pour protéger la
couverture par leur saillie, et qui en réalité dissimulent l'entrée des
loading ...