Revue égyptologique — 6.1891

Page: 14
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1891/0024
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
14

William N. Gboff.

démotique Jj/^fi^/o |p correspond au nom hiéroglyphique j | Pekut — fut pro-

bablement, ainsi que dit M. Lepsius [Bas Décret, p. 8); peu importante avant l'époque grecque
et s'accrut depuis la fondation du temple1 que le décret qualifie des «dieux évergètes».
Une question se pose ici, à quelle époque avait-on donné au roi le titre d'Evergète? Selon
S* Jérôme ce titre lui fut donné après ses conquêtes en Asie, et pareequ'il rapporta les
images qu'avaient emportées les hommes perses.2 Il me semble probable qu'il lui fut donné
avant la rédaction du décret de Canope. Si c'était au moment même, le décret en aurait
dû faire mention, car c'était dans le temple «des dieux évergètes» qu'eut lieu le concile
de l'an 9. A la ligne 33/9 on trouve mention d'un décret antérieur par laquelle il fut or-
donné de faire la fête «des dieux évergètes le 5, le 9 et le 25 du mois». Il paraît pro-
bable (Lepsius, Das Décret, p. 6) que c'était par ce décret que le roi avait reçu le titre
d'Évergète.

Les prêtres réunis en concile se souvenaient que le roi et la reine avaient «fait des
bienfaits grands aux temples d'Egypte et avaient prodigué les honneurs aux dieux et s'étaient
préoccupés des choses concernant Apis, Mnévis et le reste des Animaux qui sont consacrés en
Egypte» (Chrest., p. 129, 2 vers, p. 5). L'Apis dont il est question ici, était né en l'an 30
de Philadelphe et mourut en Fan 15 d'Évergète Ier (voy. Revue égypt. V, p. 7). Il avait à peu
près 19 ans au moment du décret de Canope. Evergète s'en est occupé d'une toute autre
façon que Cambyse qui, dit-on, tua un Apis, ou comme Ochus qui ordonna, dit-on, qu'on
lui accommodât le bœuf Hapi pour un banquet ... «Le bouc de Mendès partagea la for-
tune de F Hapi. » (Voy. Maspero, Hist., p. 660.)

«.Les images divines que prirent les hommes Perses, le roi les ramena en Egypte, donnant
elles à leurs temples d'où ils les avaient pris» (Chrest., p. 130, 2 vers, p. 6). Diodore de Sicile
(I, 9, XLVI) nous raconte que les sanctuaires furent pillés par les Perses à l'époque où Carn-
byses incendia les temples d'Egypte. On rapporta qu'il fit alors transporter ces dépouilles
en Asie, et, ainsi que le dit le décret de Canope, c'est Evergète qui «rapporta les images
divines». Nous avons ici mention d'un fait bien fréquent dans l'antiquité. Assur-bani-pal
nous raconte qu'il ramena de Suse une statue de la déesse Nana que le roi Koudour-Na-
khounté aurait enlevée 1635 ans avant lui3 (vers 2300) (voy. Maspero, Hist., p. 160).

1 En 1818 des ouvriers cherchant des matériaux pour une construction trouvèrent dans les fon-
dations des ruines du temple une placpie d'or sur lacpielle était écrit : BaaiAEwç IlroÀsaaio; n-oX£u.aio'j -/.a'.
Àpaivorjç Os'jv AosXcpwv xat paaiAicja-a fjspvr/.7] 7] aosXcp7] /.ai yuvr] xjto'j to te^svoç Oatpsl (voy. Letronne, Recherches,
p. 6). Malheureusement l'inscription ne donne pas de date. Sauf cela elle est très semblable au début du
décret de Canope.

2 Ainsi que me le fait remarquer M. Eevillout et cpi'il l'avait dit déjà antérieurement dans ses
travaux sur le décret de Canope, ce témoignage de S4 Jérôme a été révoqué en doute par Champollion-
Figeac, disant : « Les rois d'Egypte prenaient leurs surnoms en parvenant au trône, ce qui n'est pas favo-
rable au témoignage de S1 Jérôme». Mais en 1877, M. Eevillout {Chrest., LXXXVI et s.) a prouvé la fausseté
de cette théorie de Champollion-Figeac pour les premiers Lagides, et, en ce qui concerne Evergète Ier, il
a cité des contrats du commencement de son règne qui ne portaient pas le titre d'Evergète pour le roi « fils
des dieux Adelphes».

3 La bible nous a-t-elle conservé un écho de cette invasion, lorsqu'elle nous parle de l'émigration
des Terachites(?), qui, comme bien d'autres tribus descendirent en Eg)q)te (?), si l'on admet un premier
séjour des tribus de Jakob-(el) et de Josep-(el) en Egypte, sous les rois pasteurs et qu'ils furent chassés
de l'Egypte avec eux. Voy. Gen. XV, 13 et suiv. (La 4e générât, d'Abraham serait, selon le récit biblique,
les tribus de Jacob et de Joseph, Gen. XV. 16). Est-ce que Stëlfcl (Exode 12, 40) indique un résumé d'années?
loading ...