Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

L' art: revue hebdomadaire illustrée — 16.1890 (Teil 2)

DOI issue: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.25870#0294

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
Dessin, d’après nature, par Gustave Guillaumet, pour ses Tableaux Algériens.

NOTRE BIBLIOTHÈQUE

DLVIII

LES RÉCENTES PUBLICATIONS
DE LA MAISON E. PLON, NOURRIT ET C IE 1

Le jeune âge remerciera ces
intelligents éditeurs de lui avoir
réservé la charmante surprise d’un
nouvel album de l’aimable et spi-
rituel dessinateur de Nos Chéris
et de Compères et Compagnons.
Non seulement, dans ses Joies
d’enfants, M. Mars se montre
digne de son séduisant passé, mais
il a réussi de plus à se surpasser
dans ces scènes qui retracent les
distractions de l’enfance, au prin-
temps, en été, en automne, en
hiver.

L’esprit d’entreprise applaudira
à la vaillance de M. Romain d’Au-
rignac ; ses Trois Ans chep les Ar-
gentins'1 2 ont littéralement été vé-
cus, à cheval, pour ainsi dire, sans
interruption aucune. Son récit,
pour ses Tableaux Algériens. tr£s vivant, captive le lecteur.

L’artiste, le lettré, le touriste,
ne se lasseront pas de lire et de relire les Tableaux Algé-
riens de l’infortuné Gustave Guillaumet qui, en plein
s-uccès, brisa, dans un accès d’infinie douleur morale, sa
double et très enviable carrière de peintre et d’écrivain.
Moi, qui ai beaucoup connu Guillaumet, dont M. Badin
a éloquemment raconté la vie aux lecteurs de /Ù4rf3, je
suis de ceux qui n’ont pu ouvrir son livre posthume sans
une poignante émotion.

Bien que rien dans ses écrits ne fût de nature à faire
songer à une fin tragique, on y ressent une véritable soif
d’isolement, une passion de solitude manifeste surtout
pour quiconque sait lire entre les lignes.

De même que Fromentin, Guillaumet est un lettré
délicat, sans être, au même degré, écrivain de race. Chez

1. Paris, 8 et io, rue Garancière.

2. Illustré de cent dessins de Riou.

3. Voir l'Art, 14* année, tome I“r, pages 3, 39 et 53.

l’auteur de Sahara et Sahel, l’homme de lettres l’emporte
sur l’artiste ; la passion littéraire l’anime, l’embrase litté-
ralement. Guillaumet, lui, écrit uniquement pour le plai-
sir de fixer ses souvenirs ; c’est chez lui question de-
satisfaction personnelle de confier au papier ses impres-
sions d’artiste voyageur. Il est loin de songer à se survivre
dans ces pages intimes qui ne mourront cependant pas.

Fromentin songeait à la postérité et, en attendant, à
l’Académie française, qui l’eût certainement et très légi-
timement élu s’il avait vécu plus longtemps.

Ce que la maison Plon a fait pour Sahara et Sahel,
dont elle a donné une brillante édition illustrée, elle l’a
renouvelé avec non
moins de succès pour
M. Gustave Guillau-
met ; ses Tableaux
Algériens abondent
en dessins d’un grand
intérêt empruntés aux
portefeuilles du pein-
tre. C’est un superbe
in-40.

DLIX

Nouvelle Collection
d’Amateurs. Œu-
vres inédites. Roi

^ q p jj 2 ^ j- 0*2^ e p a r ^ e ssi n, a a p 1 e s nature, par Gustave Guillati m e t
T r n pour ses Tableaux Algériens.

Jean Aicard. ln-8°
écu illustré. Emile

Testard, éditeur, librairie de l’Edition nationale, rue
de Coudé, io.

La nouvelle et très élégante collection intelligemment
entreprise par M. Testard, qui a fort habilement sauvé du
naufrage l’édition nationale des œuvres complètes de
Victor Flugo, cette collection où ne figureront que des
ouvrages inédits, débute, par un franc succès, avec un
poétique récit du Midi. Roi de Camargue ajoute un-
brillant fleuron à la réputation de M. Jean Aicard. Les
illustrations de M. G. Roux se recommandent par la qua-
lité et par la quantité ; soixante-dix-huit d’entre elles ont en-
général été bien gravées sur bois par MM. Baud et HameL

Dessin, d’après nature,
par Gustave Guillaumet
 
Annotationen