Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1923

DOI article: DOI article: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.19276#0020

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
— i4 ~

était le prolongement de l’aile de Lescot vers le sud, avec
façade principale au midi, sur la rivière. Ce pavillon s’est
trouvé caché, à partir de 1675 environ, par la façade
méridionale actuelle, élevée par Claude Perrault en avant
de la façade de Le Vau. Au xix<= siècle seulement, la
façade du pavillon fut détruite, remplacée par celle de
Perrault; l’intérieur fut complètement vidé pour per-
mettre l’aménagement d’une salle unique, la « Salle des
sept cheminées », dont la décoration fut achevée par
Duban entre 1849 et I853. Ce remaniement fit disparaître,
au premier étage, la grande et la petite chambre du roi;
aux étages supérieurs, l’ancien appartement de Fouquet
et de Colbert. Cependant, il reste ehcore quelques ves-
tiges des lieux que décrit l’inventaire de 1661.

Enfin, M. Marquet de Vasselot reconstitue l’histoire de
cet appartement depuis la mort de Colbert (i683) jusqu’à
sa destruction au xixe siècle1.

Note sur le buste de Steven Hoogendijk, par Houdon,
a la Société batave de Rotterdam.

(Communication de M. Samuel Rocheblave.)

M. Louis Réau a signalé, au cours d’une séance de l’an-
née 1921, l’existence d’un buste de Houdon à Rotterdam
qui jusqu’ici paraissait ignoré. Ignorant nous-même la
note de M. Réau, nous avions justement, peu après, vu ce
buste sur place, et nous en avions publié une brève des-
cription dans le Journal des Débats. Voici les pièces,
copiées par nous sur les registres de la Société batave,
qui établissent l’histoire de ce buste. Il paraît inutile de
les commenter. Mais il n’est peut-être pas sans intérêt de
résumer la vie du personnage dont Houdon fit ce portrait
posthume, sans doute sur des documents que lui fournit

1. La communication de M. Marquet de Vasselot a été publiée,
ainsi que le plan de Le Vau et celui de l’appartement du Grand
Dauphin, par P. d’Orbay (1C92), dans Architecture numéro du
10 avril 1923.
 
Annotationen