Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 22.1899

Page: 71
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1899_2/0080
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE COMTE HENRI DELABORDE

e 24 mai dernier, dans la soirée,
le comte Henri Delaborde s’étei-
gnait à l’âge de quatre-vingt-huit
ans, après une longue et cruelle
maladie. La Gazelle des Beaux-
Arts, dont il fut, depuis la création
de ce recueil, le collaborateur
assidu, a le devoir de joindre ici
l’expression de sa gratitude et de
ses regrets aux hommages si tou-
chants et si nombreux rendus à la
mémoire de cet homme éminent.
Avec lui disparaît une des âmes les plus nobles et une des figures
les plus distinguées de notre siècle.

Né à Rennes, le 2 mai 1811, et fils d’un général de l’Empire
qui commandait alors dans cette ville la 13e division militaire,
M. Delaborde appartenait par sa naissance à la meilleure société ;
mais le tact exquis dont il a donné tant de preuves était chez lui
supérieur à tout ce que peut apprendre l’usage du monde : il dérivait
d’une élévation et d’une délicatesse morales que les habitudes
constantes de sa vie n’avaient fait que développer.

Par sa correction et sa tenue parfaite, cette vie est marquée
d’une singulière unité. La vue seule de M. Delaborde commandait
le respect. On sentait, en l’approchant, toutes les supériorités réunies
loading ...