Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 22.1899

Page: 264
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1899_2/0279
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
BIBLIOGRAPHIE

IL MEDAGLTERE MEDIGEO, par M. Supino.

'ouvrage que M. Igino-Benvenuto Supino vient de consacrer
au M édai J lier des Médicis i rendra de grands services aux
amateurs de médailles, même après les ouvrages classi-
ques d’Armand et de Ileiss. Sur le livre d’Armand, il a
l’avanlage de présenter de nombreuses illustrations
(151 gravures hors texte et 24 dans le texte), et son prix
modique permettra à ceux qui ne peuvent faire l’acqui-
sition coûteuse de l’important ouvrage de Heiss d’avoir
néanmoins une reproduction des plus belles médailles italiennes.

On trouvera, en effet, dans le livre de M. Supino, les chefs-d’œuvre des plus
grands maîtres italiens, reproduits d’après les magnifiques exemplaires que les
Médicis avaient choisis et conservés avectantde soin. Je cite, parmi les plus belles
médailles : l’Inigo d’Avalos, le Lionel d’Este, l’empereur Jean VI Paléologue, surtout
le Novello MalatesLa, de Pisanello, le portrait de Giovanni Boldu, par l'auteur lui-
même, l’Antonia del Balzo, d’Alari, la Giovanna Albizzi, de Niccolo FiorenLino
et une splendide collection des Grechetto, des Matteo de’ Pasti et des Sperandio.

L’ouvrage de M. Supino contient, en outre, la description d’un certain
nombre de médailles inédites ; par exemple, parmi les artistes inconnus, les
n°s 209 et 210, le n° 281 (médaille de Nicolo Martelli) et le n° 283 (médaille de
Braccio Medici, personnage inconnu).

J’ajoute enfin que l’on y trouvera, sur la vie et les ouvrages des médailleurs
italiens, un grand nombre de renseignements nouveaux. Je signalerai surtout
les notices relatives à Michèle Mazzafiri, à Giorgio di Antonio Rancetti et à
Gasparo Mola.

Le nouveau livre de M. Supino est digne de ses travaux antérieurs, de ses
études sur la Sculpture pisane, de son Campo Santo clc Pise et de sa monographie
de Fra Angelico qui, publiée en français sur une traduction de M. de Crozals, a
eu un si brillant et si légitime succès.

MARCEL REYMOND

1. Il Meclagliere mecliceo. Florence, Alinari, 1899. Grand in-8", 296 p., avec 151 pl.
et 24 grav.

L’AdniinisLi’aleur-fç^rant : J. ROUAM.

PARTS. — IMPRIMERIE GEORGES PETIT, 12, RLE GODOT-DE-MALR 01
loading ...