Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Société de l'Histoire de l'Art Français [Hrsg.]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1923

DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Seite / Zitierlink: 
https://doi.org/10.11588/diglit.19276#0330

DWork-Logo
Überblick
loading ...
Faksimile
0.5
1 cm
facsimile
Vollansicht
OCR-Volltext
320 —

rice de Matignon-Grimaldi, né le 17 mai 1758, duc de Va-
lentinois et plus tard prince régnant de Monaco sous le
nom d’Honoré IV. Ce précieux bronze appartient au-
jourd’hui à M. J. Hennessy.

Le buste de la comtesse de Moustier par Houdon.

(Communication de M. Louis Réau.)

Parmi les bustes encore inédits de Houdon, il n’en est
sans doute aucun qui soit plus séduisant que celui de la
jeune comtesse de Moustier. Par un singulier concours
de circonstances, ce marbre1, dont a hérité M. le marquis
de Moustier, qui nous a aimablement autorisé à le faire
photographier, est resté jusqu’à ce jour complètement
inconnu des historiens de l’art français. Il n’a jamais été
exposé au Salon; jamais il n’a passé dans une vente.
Aucun catalogue, aucun écrivain ne le mentionne. Cepen-
dant son authenticité est indiscutable. Outre qu’il pré-
sente tous les caractères du style et de la facture du
grand sculpteur, il est signé et daté en toutes lettres :
HOUDON F. 1784.

Louise de Millet, qui avait épousé le comte de Mous-
tier, était d’origine grecque. Un de ses ancêtres avait été
despote de Milet en Asie Mineure. Exilé lors de la con-
quête turque par le sultan Bajazet, il se réfugia en France
où son ami Jacques Cœur lui fit obtenir une charge de
président au Parlement. Il fut enterré dans l’église Saint-
André-des-Arts où Raunié a relevé son épitaphe.

A l’époque où il commanda ce buste, le mari de la com-
tesse, qui avait embrassé la carrière diplomatique, exer-
çait les fonctions de ministre de France à Coblence,
auprès de l’oncle du roi Louis XVI, l’Électeur de Trêves
Clément Wenceslas. Il rendit plus tard des services signa-
lés à Marie-Antoinette, qui lui offrit en reconnaissance

1. La terre cuite restée dans la branche cadette de la famille
appartient à M. le comte de Moustier. On en connaît des exem-
plaires en plâtre.
 
Annotationen