Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 22.1899

Seite: 381
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1899_2/0402
Lizenz: Freier Zugang - alle Rechte vorbehalten Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
DEUX ÉPREUVES DE UA PETITE TOMBE » DE REMBRANDT

AU CABINET DES ESTAMPES DE PARIS

Le Cabinet des estampes de Paris con-
serve dans l’œuvre de Rembrandt deux
épreuves de la Petite Tombe, très différentes
de celles décrites dans les catalogues anciens
ou récents. La Petite Tombe ou le Christ prê-
chant est une des œuvres les plus célèbres du
maître ; je ne reviendrai pas sur son histoire
après Charles Blanc, qui en a dit tout ce qui
était raisonnable, ni surtout après Duluit et
Rowinski. Outre les deux curiosités dont je parlerai plus longuement
tout à l'heure, le cabinet de Paris possède trois autres épreuves
encore, toutes trois en conditions superbes : une du premier état sur
Japon, et deux du second état sur papier de Hollande. Ces dernières,
absolument identiques à celles des autres cabinets d’Europe, ont
leur état civil bien incontestable ; elles peuvent donc servir de base
à toutes les discussions.

Des deux pièces extraordinaires, l’une est entrée à la Biblio-
thèque sous le règne de Louis XVI, à une époque où la passion
iconophile n’avait point encore atteint son maximum d’intensité. Elle
arrivait au milieu de 700 autres épreuves splendides recueillies avec
ferveur par un collectionneur ardent et un connaisseur de premier
ordre. La seconde était léguée au Cabinet, ces années dernières, par
testament ; elle était précédée de quelque renom parmi les ama-
loading ...