La chronique des arts et de la curiosité — 1912

Page: 41
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1912/0051
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N« 6. - 1912. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6«) 10 Février.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
départements........... 12 fr.

Etranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

Le ZCTuméro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

^îr^jfé rjN don 1res important vient d'être

Q.lftïrjk fait au musée du Louvre. Il tire
çwl^S 4» son intérêt à la fois des ouvrages

î^RS^V qui vont entrer dans nos collec-
tions nationales et des circonstances où il
intervient. Le nom de l'illustre donateur suffit
-à garantir la qualité des œuvres qu'il a jadis
acquises, qu'il a longtemps gardées dans sa
galerie personnelle et dont il se dessaisit en
faveur de son pays. En même temps, il nous
•avertit de la coniiance qu'un homme qualifié
pour avoir un avis sur cet ordre d'affaires
met dans l'administration de nos musées et
dans leur avenir.

Il est certain qu'après les mésaventures
dont notre Louvre a été la victime, après les
erreurs des pouvoirs publics, après les atta-
ques souvent si peu légitimes dont les divers
départements ont été l'objet, on pouvait crain-
dre qu'il ne demeurât dans l'opinion un peu
de défiance, tout au moins un peu de décou-
ragement. On se demandait si des incidents
comme ceux qui s'étaient produits n'étaient
pas dénature à décourager les collectionneurs
qui ont contribué à l'éclat de notre Louvre
avec tant de constance, tant d'intelligence,
tant de générosité.

L'initiative prise par un collectionneur,
qui est un grand artiste, est un acte de
foi. Si elle est propre à produire un effet ré-
confortant, elle crée aussi d'impérieux de-
voirs à l'administration. Les pouvoirs publics
feront bien de ne pas l'oublier. En s'enga-
geant aussi spontanément à considérer le
Louvre comme l'asile naturel des plus belles
œuvres d'art, le donateur entend, sans doute,
faire discrètement comprendre à qui de
•droit que cet asile naturel doit présenter
toutes les garanties. Au moment où l'on parle

tant de réorganisation, au moment où la
direction provisoire des musées nationaux
va prendre son aspect régulier, il est très
heureux qu'un don important et autorisé
rappelle à chacun ce que doit être le Louvre
et ce que le monde des arts attend de lui
et du Gouvernement.

--->-—ïe-9-K*&SS^*-

NOUVELLES

*** A la séance de la Chambre des députés
du 6 février, M. François Carnot et plusieurs
de ses collègues ont déposé une proposition
de loi tendant à organiser en 1915 à Paris
une Exposition internationale des arts dé-
coratifs modernes.

*** M. Durot, bibliothécaire de l'Ecole de
médecine, a réuni après de longues recherches,
une collection unique au monde, de portraits
gravés de six mille médecins et chirurgiens
célèbres de tous pays. Quelques-unes de ces
estampes n'ont jamais été tirées qu'à un seul
exemplaire. La série de portraits de médecins
de la bibliothèque de Washing ton, si réputée,
se trouve maintenant moins riche que celle
réunie par M. Durot.

*** La Cour d'appel de Limoges vient de
coniirmer le jugement du tribunal correction-
nel d'Ussel (1) condamnant, pour vente de la
navette classée qui appartenait au trésor de
la fabrique de Soudeilles (Corrèze) : M. Del-
mas, député de la Corrèze, à 1.000 francs
d'amende ; M. de Cueille à 500 francs et M.
Ghazonel, maire, à 16 francs. Les appelants
ont été condamnés solidairement à tous les
frais.

*** Une personne qui désire garder l'ano-
nymat vient de faire don de 500.000 francs à
l'œuvre du Vœu national. Cette somme sera
employée à couvrir de mosaïques certaines

(11 V. Chronique des Arts du 2 décembre 1911,
p. 275.
loading ...