La chronique des arts et de la curiosité — 1912

Page: 121
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1912/0131
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N« 1G. - 1912. BUREAUX : ioô, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e)

20 Avril.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix: de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

Le Numéro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

a ville d'Amiens organise pour cet
été une exposition d'art décora-
tif exclusivement, moderne. Il faut
retenir, comme un signe bienvenu
de renaissances locales, ces expositions de
province, devenues rares en ces dernières an-
nées. Il y avait eu jadis des essais dignes d'at-
tention : à Nantes, à Nancy, dans quelques
autres villes encore. Mais il semblait que l'ha-
bitude en fût perdue, et que la centralisation
extrême de notre vie publique et sociale ren-
dit trop malaisées ces initiatives régionales.

On devine pourtant leur intérêt, à la fois
pour les jeunes gens qui ne peuvent pas tous
aller à Paris compléter leurs études et pour
le développement de l'art particulier à chaque
pays. L'installation d'écoles d'art décoratif
provinciales, auxquelles se sont dévoués avec
tant de zèle quelques professeurs et quelques
administrateurs, a marqué jadis un progrès
très utile. Il est excellent que des expositions
permettent de connaître les résultats du tra-
vail, souvent obscur et souvent si curieux, qui
s'accomplit un peu partout dans les départe-
ments. Il est heureux aussi que les traditions
propres à une région soient constatées par
tous et se conservent. L'histoire de l'art nous
montre quel a été le mérite et quelle a été la
saveur de tant d'écoles régionales, qui parfois
ne nous font connaître aucun nom d'artiste,
mais qui ont laissé un labeur collectif re-
marquable par on ne sait quoi de particulier.

Enfin, si l'on se souvient qu'une exposition
générale d'art décoratif doit s'ouvrir à
Paris dans quelques années et qu'elle donne
lieu déjà à des recherches et à des projets qui
seront longs et délicats, on jugera mieux
encore des enseignements que peuvent appor-
ter en ce moment les expositions partielles.

Elles seront comme des expériences prépara-
toires ; elles feront mieux connaître comment
peut être comprise l'Exposition de Paris, et
ainsi, tout en servant les intérêts locaux, elles
sont de nature à servir l'intérêt général.

NOUVELLES

*** Par décret en date du 2 avril, rendu sur
la proposition du ministre de l'Instruction
publique et des Beaux-Arts, ont été promus
ou nommés dans l'ordre national de la Légion
d'honneur, à l'occasion du cinquantième Con-
grès des Sociétés savantes, dont nous ren-
dons compte plus loin :

Officiers : MM. Cartailhac Edouard-Phi-
lippe-Emile), correspondant de l'Institut ; de
Lasteyrie du Saillant (Robert-Charles), mem-
bre de l'Institut, professeur honoraire à
l'Ecole des Chartes; Oehlert (Daniel-Victor),
conservateur du musée de Laval ; Tuetey
Alexandre), trésorier de la Société de l'His-
toire de l'art français ;

Chevaliers: MM. Courboin (François-Jules-
Marie), notre érudit collaborateur, conserva-
teur du département des estampes à la Bi-
bliothèque Nationale; Durand (Jules-Marie-
Goorges), archiviste de la Somme, conser-
vateur des antiquités de ce département ;
Favier Claude-Justin), conservateur de la
bibliothèque municipale de Nancy, vice-pré-
sident de la Société d'archéologie lorraine:
Fouetter (Alfred-Charles-Auguste), ancien di-
recteur de l'Ecole française d'Extrême-Orient,
secrétaire de la commission archéologique de
l'Indo-Chine; Jadart (Charles-Henri;, conser-
vateur de la bibliothèque et du musée de
Reims ; Joly (Charles-Albert), architecte du
gouvernement général de l'Algérie, conserva-
teur du musée de Guelma; Lacombe (Paul),
membre de la Société de l'Histoire de l'art
français ; Lefèvie-Pontalis (Eugène-Amédée),
professeur à l'Ecole des Chartes, directeur
de la Société française d'archéologie ; Mer-
lin (Maurice-Joseph-Alfred), directeur des an-
loading ...