La chronique des arts et de la curiosité — 1912

Page: 205
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1912/0215
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N« 26. - 1912. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e) 27 Juillet.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prise de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
"Départements........... 12 fr.

Etranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

Le TST-uméro : O fr. 2 5

PROPOS DU JOUR

^1^RSGjÎa.ns sa dernière séance la Chambre
"^|ïâMï5j a voté un projet de résolution ten-
^12^/^*• dant à organiser à Paris une
In3ç^fc2r' Exposition internationale des arts
décoratifs en 1915. On sait que l'idée de cette
manifestation a été souvent examinée depuis
quelques années dans la presse, et que, si « l'ère
des Expositions universelles semble pour long-
temps close », il a paru au contraire que des
Expositions ayant un objet défini et spécial
j)ouvaient être d'un utile enseignement. Il
était donc naturel qu'avant de s'en aller pour
un certain temps la Chambre voulût marquer
son intérêt à ce dessein.

Mais il ne suffit pas d'avoir des intentions.
Il importe de réfléchir avant de donner à
leur réalisation une forme définitive. On a
déjà trop vu de ces Expositions hâtivement
préparées et hâtivement ouvertes. Or est-ce
en deux années que l'on mettra debout un
projet dont, à l'heure présente, rien n'est
prévu, pour lequel les crédits nécessaires
d'étude n'ont même pas été votés ? La re-
marque a déjà été faite ici même : la date
de 1915 semble d'autant plus inacceptable
que la part dévolue à l'architecture dans
une pareille manifestation est primordiale.

Il existe aussi une question de direction à
régler ; nous la jugeons préjudicielle. Si l'Ex-
position a pour objet de régénérer les arts du
décor, de montrer l'effort international accom-
pli, de favoriser par des comparaisons et des
vues d'ensemble le travail de 1' « art appliqué »,
il faut que la conduite de l'entreprise appar-
tienne au département des Beaux-Arts. Au-
jourd'hui que la copie des anciens styles
demeure à la mode, et que, faute d'un art qui
plaise, le goût public revient aux formes du
passé et s'y attarde, une Exposition qui ne

serait pas dirigée par les Beaux-Arts avec
l'intention d'être avant tout une Exposition
de contemporains et de novateurs risquerait
fort de manquer son objet et d'offrir le spec-
tacle de ce que fait, d'ailleurs très adroitement,
l'industrie inspirée des styles anciens. A ce
sujet les précédents de Turin et de Munich
sont des plus instructifs ; il faut que nous
sachions recevoir la leçon des événements.
Aucune des nations qui ont organisé avant
nous des Expositions de ce genre n'a eu la
pensée de chercher hors du domaine des arts
la direction d'une manifestation destinée à
seconder leur progrès. Pour toutes ces rai-
sons, si le vote de la Chambre nous parait un
heureux indice de ses dispositions générales,
nous ne saurions trop insister sur la néces-
sité d'utiliser le temps qui s'écoulera entre le
vote du projet de résolution et le vote de la
loi pour mûrir le plan de l'œuvre et pour
étudier les voies les plus propres à assurer
l'entier accomplissement de sa mission.

NOUVELLES

*** Par décret du Président de la Répu-
blique en date du 23 juillet, rendu sur la
proposition du ministre de l'Instruction pu-
blique et des Beaux-Arts, ont été promus ou
nommés dans l'ordre national de la Légion
d'honneur :

Au grade de commandeur : M. Piestre, dit
Cormon (Eernand), artiste peintre, membre
de l'Institut ;

Au grade d'officier : MM. Bonnefon (Jean-
Paul), bibliothécaire à la Bibliothèque de
l'Arsenal, notre collaborateur, que nous féli-
citons bien sincèrement; d'Indy (Paul-Marie-
Théodore-Vincent), compositeur de musique;

Au grade de chevalier : MM. Fayet (Pierre-
Antoine - Gustave), collectionneur, ancien
conservateur du musée de Béziers ; Guil-
laume (Emile), sculpteur; Peycelon (Gilbert),
loading ...