La chronique des arts et de la curiosité — 1912

Page: 197
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1912/0207
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N"25. — 1912. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e) 13 Juillet.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix; de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Etranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

Le Numéro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

'JlÏÏtÀ&* e Sénat vient d'être saisi d'une pro-
(of/^îï position de loi qui tend à instituer
une caisse pour l'entretien des
\£t?&+}l monuments historiques. L'heure
est opportune pour étudier les questions de
cet ordre. On sait que la Chambre est appelée
.à discuter prochainement un projet de loi
qui a pour objet de mieux conserver et de
protéger les monuments et les œuvres ayant
un intérêt au point de vue de l'histoire et de
l'art. C'est donc toute une législation qui se
prépare. Il y a certainement utilité à ce que
tous les problèmes touchant le même sujet
soient examinés dans une même période de
temps.

La Caisse qu'il s'agit de constituer serait
destinée à entretenir les monuments histori-
ques, à acquérir les immeubles ou terrains
nécessaires pour conserver ces monuments,
les dégager, les mettre à l'abri de toutes
causes d'incendie. Les travaux de restaura-
tion ne pourraient dépasser le trentième des
ressources de la caisse et seraient décidés
par arrêté ministériel. La caisse serait ali-
mentée par les crédits déjà inscrits dans di-
vers chapitres du budget des Beaux-Arts, par
un droit de 3 0/0 perçu sur les ventes publi-
ques d'œuvres d'art, par une allocation tirée
des prélèvements sur les jeux de hasard, par
des dons et legs.

On voit que le projet est nouveau. Il con-
tient d'heureuses dispositions. La mesure
qui consiste à empêcher les travaux de res-
tauration de dépasser le trentième des fonds
en caisse est sage, et, si elle était déjà appli-
quée, il est probable que l'administration des
Beaux-Arts serait moins à court de crédits.
Il sera de même très utile qu'un décret mi-
nistériel permette rapidement des réparations

urgentes, dos interventions parfois différées
faute de ressources et qui doivent être immé-
diates pour être efficaces.

Mais la constitution de cette caisse indé-
pendante est une innovation qui demande
l'intervention du Parlement et qui sera sou-
mise à un examen minutieux. Peut-être vau-
drait-il mieux que, s'il accepte le principe du
projet, le Parlement en étendit les applica-
tions. Pourquoi cette caisse serait-elle réser-
vée exclusivement aux monuments histo-
riques ? Pourquoi ne servirait-elle pas aussi,
par exemple, à améliorer le sort des musées
de province? Pourquoi n'y pourrait-on pas
puiser quand il y a urgence à agrandir une
galerie provinciale, à la réparer, à la proté-
ger contre l'incendie ? L'initiative prise par
quelques sénateurs est intéressante. Il faut
souhaiter que le projet soit complété, et, si
l'on se décide à modifier certains rouages
administratifs, il faut que ce soit pour le plus
grand bien possible de tout ce qui touche les
arts.

—-—C^Ni<»3(«NJ-

NOUVELLES

**# Ont été inaugurés pendant la dernière
quinzaine :

Le samedi 29 juin, à la chapelle royale de
Dreux, la statue tombale du duc d'Alençon,
œuvre du sculpteur Walhain.

Le dimanche 30 juin, au Panthéon, le tom-
beau de Jean-Jacques Rousseau, œuvre du
sculpteur Bartholomé ;

Le même jour, au Puy, un monument, dû à
M. A. Besqueut, portant le double médaillon
des poètes Ch. Calemard de La Fayette et de
son petit-fils Olivier de La Fayette;

Le lundi 1" juillet, au Palais-Bourbon, un
buste de l'ancien président Henri Brisson,
œuvre du sculpteur L. Bernstamn;

Le jeudi 4 juillet, au musée de Saint-Ger-
main-en-Laye, un buste d'Alexandre Bertrand,
loading ...