La chronique des arts et de la curiosité — 1912

Page: 161
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1912/0171
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N« 21. - 1912. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6«)

25 Mai.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosuw

Prise de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
"Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

I_,e Numéro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

QjPri4£ a ville de Lyon vient de prendre
fjfr™^) une intéressante initiative. Elle
a réuni dans les salles de la nou-
v -fxsAl.ji velleBibliothèque municipale trois
cents dessins de Kodin. Cette exposition a été
officiellement inaugurée en présence des au-
torités de la ville de Lyon et d'un représen-
tant de l'Etat délégué par le sous-secrétariat
des Beaux-Arts ; elle durera un mois.

Il faut signaler cette tentative comme un
heureux exemple de ce que peuvent dans une
grande ville de province les efforts d'une
municipalité sïntéressant aux arts. On
parle souvent de décentralisation ; on s'est
beaucoup occupé en ces derniers temps de
rendre les musées provinciaux capables d'un
essor nouveau et d'en faire des centres de
vie plus active ; on a travaillé de même à en-
richir les bibliothèques municipales. Mais la
vie provinciale dépend surtout des villes elles-
mêmes, de l'initiative des habitants, de leur
zèle, de leur goût, de leur curiosité.

L'Exposition de Lyon a le mérite d'assem-
bler des dessins de Rodin nombreux et bien
choisis. Jamais encore le public n'a pu en
voir, dans des conditions, de présentation pa-
reillement favorables, un groupement aussi
complet, ni aussi intéressant pour l'étude des
différentes manières du maitre et de l'évolu-
tion de son art. Afin que l'enseignement fût
plus significatif et plus aisé, les organisa-
teurs ont eu l'idée de faire établir une notice
historique et explicative, permettant au lec-
teur de mieux comprendre et de mieux goû-
ter le spectacle qui lui est offert. Ainsi l'Ex-
position, en même temps qu'une intéressante
initiative de décentralisation, apparaît comme
un moyen d'éducation artistique digne d'être
retenu et recommandé.

NOUVELLES

*** Par arrêté du ministre de l'Instruction
publique et des Beaux-Arts, f n date du 21 mai
1912, M. Gérard, séna eur. rapporteur de la
comm ssion des finances ; M. Simyan, député,
et M. Fenai le, membre de la commission de
perfectionnement de la Manufacture natio-
nale des Gobelii.s, ont été nommés membres
de la commission chargée d'étudier la ques-
tion de l'autonomie administrative et finan-
cière des Manufactures nationales de Sèvres,
des Gobelins et de Beauvais.

*** Par arrêté en date du 17 mai, rendu par
le ministre de l'Instruction publique et des
Beaux-Arts, sur le rapport du sous-secrétaire
d'Etat des Beaux-Arts, il est institué au
sous-secrétariat d'Etat des Beaux-Arts, une
Commission chargée d'étudier les moyens de
réalisation d'un projet ayant pour objet de
commémorer, par une exposition de l'art des
jardins, le tricentenaire de la naissance de
Le Nôtre.

Sont nommés membres de cette Commis-
sion : président, M. Viger, sénateur, ancien
ministre ; vice-président, M. Saisset-S^hnei-
der, conseiller d'Etat ; membres: MM. Bes-
nard, régent de la Banque de France, membre
du Conseil supérieur de l'Agriculture ; Fran-
çois Carnot, président de l'Union centrale des
Arts décoratifs; Détaille, président de la so-
ciété des Amis de Versailles; D'Estournelles
de Constant, chef du bureau des théâtres au
sous-secrétariat d'Etat des Beaux-Arts ; Fo-
restier, conservateur du secteur Ouest des
promenades de Paris; Frédéric Halinbourg,
administrateur de l'Alliance d'hygiène so-
ciale ; Itam, chef du bureau des hab talions
à bon marché et assurances au ministère du
Travail; Lapauze, conservateur du Pe'it
Palais ; P. de Nolhac, conservateur des musées
de Versailles et Trianon ; Peytel, président
de la Commission des finances de l'Union
centrale des Arts décoratifs; secrélaire :
M. Lamblin, rédacteur au sous-secrétariat
d'Etat des Beaux-Arts.
loading ...