La chronique des arts et de la curiosité — 1912

Page: 113
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1912/0123
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N« 15. - 1912. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6«) 13 Avril.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

ITuméro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

l y a une question des trolleys
; dont il faut périodiquement entre-
tenir les lecteurs, car la menace
en est intermittente. Elle parait

de temps en temps s'éloigner et elle revient
brusquement. C'est ainsi que les trolleys
placés sur les quais de la rive gauche ont été
jadis installés à titre provisoire. Les mois,
les années même ont passé: les trolleys sont
toujours là. Bien plus : les réparations de la
chaussée opérées en quelques endroits lais-
sent paraître une intention secrète de conso-
lider l'installation. Et le système condamné
en théorie fonctionne en pratique : demain il
sera question d'en étendre l'application.

Tout le monde cependant sent ce qu'il y a
de barbare à installer des trolleys sur les
quais de la rive gauche. Ces grandes colonnes
de fer qui soutiennent des fils ne sont jamais
belles. Elle peuvent impunément, tout de
même, faire paraître leur silhouette sur des
avenues sans caractère ; elles encombrent
les villes modernes des autres pays. Mais les
voit on se dresser le long de la Seine en face
du jardin des Tuileries, couper l'horizon en
face du Louvre et du Pont-Neuf, et barrer de
leurs lignes métalliques la vue de l'Institut ?
Le projet a paru absurde, et renchérit même
sur l'habituelle esthétique des vandales.
L'Institut aura contre de pareilles entre-
prises une belle occasion de protester.

Et ce n'est pas quand les projets ont pris
consistance qu'il faut s'élever contre eux,
c'est tout de suite. On aperçoit bien désormais
la méthode des faiseurs de travaux. Ils sa-
vent que les Parisiens, avertis par les écri-
vains et les artistes, soutenus et guidés par
des Sociétés actives et puissantes, ne laisse-
ront pas tout faire ; ils savent que le Conseil

municipal ne permettra pas certaines har-
diesses déplorables et que, par exemple, il
n'a jamais autorisé le trolley sur les quais.
Mais ils savent aussi que l'administration
peut être patiente parce qu'elle demeure, que
l'opinion est mobile et oublieuse. Alors on
ne fait rien que du provisoire ; on promet
que les trolleys disparaîtront. Mais on ou-
blie de les faire disparaître. Les abus s'ins-
talleraient si l'opinion publique laissait croire
qu'elle peut se lasser d'être vigilante.

NOUVELLES

*** A l'occasion de l'ouverlure qui vient
d'avoir lieu, au Musée Cernuscbi, do l'exposi-
tion de peintures chinoises, M. Victor Golou-
bew, un de ses organisateurs, a été nommé
chevalier de la Légion d'honneur. M. Golou-
bew est l'auteur de remarquables travaux de
critique et d'archéologie.

#** M. Pujalet, directeur provisoire des
Musées nationaux, vient de prendre l'initia-
tive d'installer au Louvre une bibliothèque
d'ouvrages do vulgarisation destinés à l'édu-
cation artistique et historique des gardiens.

*** On vient de retrouver dans les réserves
historiques de Versailles un très curieux
portrait de Bonaparte, le plus ancien de lui
que l'on connaisse, peint par Pontarnini, un
des camarades de jeunesse de Napoléon. Ce
portrait et quelques autres de la famille im-
périale, notamment ceux de Madame Mère, de
l'impératrice Joséphine, d'Eugène de Beau-
harnais, de la reine Hortense, provenant éga-
lement de Versailles, vont passer à la Mal-
maison

*** La collection d'objets religieux réunie
par M. Jacques Bacot au cours de ses explo-
rations des marches tibétaines, vient d'être
donnée par lui au Musée Guimet. Cette im-
portante série, récemment installée dans les
loading ...