La chronique des arts et de la curiosité — 1913

Page: 34
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1913/0044
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
34

LA CHRONIQUE DES ARTS

actifs, moyennant une cotisation de 5 francs
donnant droit à l'exposition annuelle, à une
gravure ou à un billet d'une loterie annuelle
dont les lots seront des œuvres d'art acquises
à l'exposition de la Société. Les membres
adhérents (10 francs) et les membres fonda-
teurs (premier versement de 100 francs, et
cotisation annuelle de 10 francs) ont droit à
l'entrée gratuite aux expositions, conférences
et fêtes organisées par la Société et reçoivent
également une gravure ou un billet de loterie.

Envoi des adhésions et des cotisations au
secrétariat général, 26, rue Le Regrattier,
Paris (IV8).

**# Le conseil d'administration de la So-
ciété des Amis de Versailles vient de pour-
voir au remplacement comme président de
M. Edouard Détaille, décédé, et, comme vice-
président, de M. Raymond Poincaré, qui a
bien voulu accepter le titre de président
d'honneur.

A l'unanimité M. Millerand a été nommé
président, et M. Gabriel Hanotaux vice-pré-
sident.

*** Le Comité de la Société des Artistes
indépendants vient de renouveler son bureau,
qui a été ainsi constitué : MM. Signac, pré-
sident; Luce et Paviot, vice-présidenls ; Sé-
guin, secrétaire; Deltombe, secrétaire adjoint;
Périnet, trésorier.

*** C'est dimanche dernier .26 janvier qu'a
été inauguré à Buzenval le buste de Henri
Regnault, dont nous avons parlé dans notre
dernier numéro.

*** Sur avis de la commission départe-
mentale des sites et monuments naturels de
caractère artistique en date du 9 janvier 1913,
M. Le Bourdon, préfet de la Manche, vient
de prendre un arrêté qui interdit l'affichage
autour de l'abbaye du Mont Saint-Michel
dans un périmètre de 4 kilomètres.

#** La Commission des Monuments histo-
riques vient d'adopter le classement d'un
monument fort curieux et très peu connu :
un groupe en pierre d'Asnières, sculpté au
début du xvic siècle et reproduisant le piédes-
tal de la croix du célèbre Puits de Moïse de
Claus Sluter, à l'ancienne Chartreuse de
Champmol, près Dijon. Cette copie, qui se
trouvait primitivement dans l'ancien cime-
tière de Dijon, devant la chapelle dite de
Jérusalem, fut transférée, en 1840, dans le
jardin de l'Hôpital général. Elle est à peu
près intacte; elle a été seulement restaurée
au cours du xixc siècle, parles soins du sculp-
teur Jouffroy et d'un autre artiste dijonnais,
Forey, qui y ajouta une double croix fleu-
ronnée.

La même Commission vient de classer éga-
lement la vieille tour du beffroy de Sancerre
(Cher) curieux édifice de la Renaissance, qui
sert depuis longtemps de clocher à l'église pa-
roissiale. Enfin, à Lisieux, elle a classé deux
anciens logis de bois, situés dans la rue aux
Fèvres, et qui, avec leur décoration sculptée,
composée de potences ornementées et de piliers
torses portant des statues de sauvages et de

singes, sont parmi les plus intéressantes des
maisons de bois du vieux Lisieux. On espère
que ces deux immeubles, jadis réunis, pour-
ront être affectés à un musée, où seraient re-
cueillis les souvenirs historiques et archéo-
logiques de Lisieux et de la province.

*** Épilogue de l'affaire de Soudeilles.

M. Dubigk, antiquaire à Bruxelles, vient
de rendre à l'église de Soudeilles le chef de
saint Martin qu'il avait acheté à la commune-
et qui était, comme on sait, une adroite copie
de l'original. Les 40.000 francs qu'il avait ver-
sés lui ont été restitués. Ainsi s'est trouvée
exécutée la transaction à laquelle avait donné
lieu le procès intenté par M. Dubigk à
M. Delmas, député de la Gorrèze.

*** Un archéologue, M. Durey, vient d'ex-
humer, à Plessis-Barbuise (Aube), au lieu où
l'on avait précédemment découvert une né-
cropole militaire, un grand nombre de sépul-
tures gallo-romaines contenant des squelettes
parfaitement conservés et divers instruments
de fer. Les fouilles seront continuées.

**# Les fouilles d'Ostie, qui se poursuivent
activement, viennent de remettre au jour une
très belle œuvre attique du y siècle : une-
tête d'éphèbe qu'on attribue à Calamis ou à
son école et qui rappelle ['Apollon du Tibre
aujourd'hui à Rome au musée des Thermes.

La Souscription pour le Plan de Rome antique

(Suite)

Un Mulhousion................... Fr. 50 >►

M. Albert Lehmann................... 100 »

M. Louis Vignon................,..... 10 »

M. J. Viquesnel....................... 5 »

M. Raymond Vastine.................. 5 »

M™" Eric Lepel-Cointet................. 20 »

Anonyme.............................. 25 »

M. Olivier Senn....................... 50 »

M. R. Bouwens van der Boijen, archi-
tecte................................ 100 »

M. Henri Dabadie, artiste peintre...... 5 »

M. Henri Herbet...................... 20 »

M. D. Montgredien.................... 20 »

M. René Huot......................... 5 »

M"" G. L. Demarcay................... 100 »

M»« H. G.............................. 25 «■

PETITES EXPOSITIONS

Les Peintres de Versailles
Les Peintres du Paris moderne
(Galerie La Boëtie)
« Triste immortalité I » aurait dit Napoléon à
David en apprenant de lui qu'un tableau pouvait
durer à peu près cinq cents ans. Nous dirons :
bienheureuse destruction, devant lei toiles où une
vingtaine de peintres se sont évertués à dépeindre
un Versaille maussade, ennuyeux, compassé.

Ceux qui célèbrent Paris le font avec plus
d'agrément. Leurs œuvres gardent au moins un
loading ...