La chronique des arts et de la curiosité — 1913

Page: 233
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1913/0243
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N» 30. — 1913.

BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6») 13 septembre.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATJN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats Taisant partie d*i
l'Union postale)......... 15 fr.

Le Numéro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

e préfet de Meurthe-et-Moselle a
fait publier il y a quelque temps
. le texte d'un arrêté qui mérite
d'être grandement loué. Il a inter-

dit l'affichage autour des monuments histo-
riques de Nancy, protégeant ainsi la place
Stanislas, la Cathédrale, la Chapelle des Cor-
deliers, l'ancien Palais ducal, les portes de
la Citadelle et de la Craffe, tout ce qui est la
parure de la ville. A son tour, le préfet de la
Seine vient de prendre une série d'arrêtés
dont on trouvera le résumé plus loin et qui
protègent de même façon les abords des mo-
numents parisiens classés.

En agissant ainsi, ces fonctionnaires ont
suivi la loi; ils l'ont fait respecter dans sa
lettre et dans son esprit. On sait, en effet, que
le texte législatif de 1910 rappelle d'abord que
l'affichage est interdit par des textes anté-
rieurs sur les immeubles et monuments his-
toriques classés et aussi dans les sites de
caractère historique. Il fait plus : il décide
que l'affichage peut être également interdit
autour des monuments et des sites dans un
périmètre fixé par arrêté préfectoral, sur avis
conforme de la Commission des sites et mo-
numents naturels instituée dans chaque dé-
partement.

Il est très souhaitable que l'exemple donné
par les préfets de Meurthe-et-Moselle et de
la Seine soit connu et suivi. La Commission
départementale des sites et monuments natu-
rels de caractère artistique demeure trop sou-
vent une institution honoraire. Elle a cepen-
dant un rôle à jouer, et l'expérience prouve
qu'elle s'en acquitte, pourvu qu'on l'y invite.
Dans l'état de nos mœurs publiques, l'admi-
nistration a une grande puissance, et elle peut
obtenir beaucoup. Ce serait un bienfait véri-

table si elle usait de son pouvoir pour la
défense des. monuments historiques et des
sites ayant un caractère artistique. Il lui
appartient de rappeler les volontés du légis-
lateur et aussi, ce qui réclame parfois plus
d'énergie encore, de la faire observer, en pu-
nissant les négligences et les désobéissances.
L'initiative privée a beaucoup fait pour sau-
ver les paysages de France et l'aspect de ses
villes : elle a créé un état, d'esprit nouveau ;
elle a obtenu des lois. Il ne reste qu'à les
appliquer, et c'est pourquoi l'initiative que
nous venons de louer est d'un heureux au-
gure.

NOUVELLES

#** Ont été inaugurés pendant la dernière
quinzaine :

Le dimanche 31 août, à Beaune, un monu-
ment à la mémoire du physiologiste Marey ;

Le jeudi 4 septembre, aux Mées (Basses-
Alpes), un monument commémoratif de la
résistance des républicains de cette com-
mune au coup d'Etat de 1851 ;

Le dimanche 7 septembre, à Saint-Rémy
de Provence, un buste de Gounod, œuvre du
statuaire Mercié, à l'occasion du cinquante-
naire de la composition de Mireille ;

Le même jour, au Puy, un monument de
Jules Vallès ';

Le même jour, au cimetière de Ferney,
près Genève, un monument à la mémoire du
D1* Cazalis (Jean Lahor), œuvre du sculpteur
Maurice Favre.

*** Le Journal Officiel du 1er septembre a
publié la liste des œuvres d'art commandées
ou acquises par l'Etat du 1er janvier au
31 août 1913.

#** Désirant mettre tous les monuments
historiques classés à Paris sous la protection
de la loi du 20 avril 1910, M. Delanney,
préfet de la Seine, vient de signer des arrêtés
loading ...