La chronique des arts et de la curiosité — 1913

Page: 153
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1913/0163
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N° 20. - 1913. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6«)

17 Mai.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

Le Uuméro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

'union des Arts décoratifs a orga-
nisé, il y a quelque temps, une
fort intéressante exposition des
arts de la femme. Les provinces
françaises et même les colonies avaient été
invitées à exposer, et elles ont offert au re-
gard des historiens et des amateurs un spec-
tacle d'un grand charme et d'un grand intérêt.

L'Exposition ainsi comprise avait une autre
utililè. Elle était de nature à renseigner les
artisans et à fournir à tous ceux qui tou-
chent aux arts décoratifs des occasions heu-
reuses de se documenter, de réfléchir, et peut-
être d'inventer. La diversité des origines, la
variété des intentions, la multiplicité des
formes, tout, dans une pareille exposition, est
suggestif et peut réellement servir aux ar-
tistes.

Il est permis d'ajouter que, parmi les efforts
si variés et si intéressants que fait l'Union
des Arts décoratifs, ceux-ci sont parmi les
plus curieux et les plus efficaces. Peut-être
même l'Union des Arts décoratifs ne répond-
elle jamais mieux à son objet que quand elle
organise des expositions de cet ordre. Elle
en a eu de plus brillantes, de plus plaisantes
pour le grand public : elle n'en a pas imaginé
souvent déplus utiles aux artisans et, par con-
séquent, qui s'accordent mieux avec ce qu'elle
cherche à obtenir et ce que l'on attend d'elle.

NOUVELLES

**# Par arrêtés du président du Conseil,
ministre de l'Instruction publique et des
Beaux-Arts, en date du 15 mai 1913, ont été
nommés membres du Conseil supérieur des
Beaux-Arts :

M. Théodore Dubois, membre de l'Institut ;

M. Bigard-Fabre, chef de division honoraire
au sous-secrétariat d'Etat des Beaux-Arts.

*** Hier 16 mai a eu lieu à la Bibliothèque
de la Ville de Paris, rue de Sévigné, l'ouver-
ture de l'exposition annuelle de la Bibliothè-
que et du Musée des travaux historiques de
la Ville de Paris. Elle est consacrée cette fois
aux « Promenades et Jardins de Paris depuis
le xve siècle jusqu'en 1830 ».

*** La Société des « Amis de Versailles »
inaugurera lundi 19 mai, au Grand Trianon,
une galerie qui n'a jamais été ouverte au pu-
blic. M. Pierre de Nolhac vient d'y faire repla-
cer, dans le décor ancien de boiseriis, vingt-
quatre précieuses peintures documentaires
presque toutes de Jean Cotelle, pour la res-
tauration desquelles la Société a fourni les
fonds nécessaires. Ces œuvres sont surtout
intéressantes en ce qu'elles reproduisent des
fontaines et des bosquets de Versailles et de
Trianon au temps de Louis XIV.

Le public sera admis dans la nouvelle
galerie à partir du 20 juin.

*** Notre collaborateur M. André Michel,
conservateur au Musée du Louvre, nous pirie
d'annoncer qu'empêché par son état de santé
il ne pourra faire son cours à l'Ecole du
Louvre mercredi prochain.

*** L'ancienne sacristie du prieuré de Saint-
Martin, rue Réaumur, datant du xiue siècle,
et qui menaçait ruine depuis longtemps, s'est
écroulée subitement la semaine dernière.

*** Le 51e Congrès des Sociétés savantes
des départements s'est tenu à Grenoble cette
semaine, du 13 au 16 mai. Nous donnerons
prochainement le résumé des communica-
tions qui y ont été faites.

*** Le dimanche 4 mai ont été inaugurés :
A Prayssac (Lot), une statue du maréchal
Bessiôres ;

A Bazentin (Somme), un monument à la
mémoire de Lamarck.

***. Un comité maçonnais a résolu de cons-
tituer dans la ville natale de Lamartine un
loading ...