La chronique des arts et de la curiosité — 1913

Page: 193
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1913/0203
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N- 25. — 1913.

BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e)

5 Juillet.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

T_,e Numéro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

)N tableau refusé l'an dernier au
Salon et admis cette année vient
d'êlre jugé digne d'une des plus
hautes récompenses dont dispose
le Conseil supérieur des Beaux-Arts, institué
par l'État. S'il nous est agréable de constater
•cette réparation, ce n'est pas pour le simple
plaisir de rappeler que nous l'avions prédiio.
Il n'était pas difficile de deviner que des
peintres moins partiaux ou plus clairvoyants
annuleraient le verdict de bannissement
•rendu à l'égard d'un tableau repoussé sans
raison et rempli de mérites sûrs, tranquilles
et discrets. Un jury mieux informé s'est
honoré à réparer les erreurs d'un jury mal
informé ; quant au Conseil supérieur, il a
.rempli sa mission en consacrant un artiste
d'avenir, non sans regretter sans doute d'a-
'voir été empêché de le distinguer une année
plus tôt. L'événement comporte une double
leçon : il prouve la faillibilité permanente
-des jurys exclusivement composés de profes-
sionnels et en même temps la nécessité, pour
y faire contre-poids, d'institutions libres,
•désintéressées, soustraites aux influences et,
partant, plus équitables.

Cet hommage nécessaire rendu à l'indé-
•pendance du Conseil supérieur, sera-t-il per-
mis de formuler un vœu en ce qui concerne
les ouvrages d'architecture? On n'a pas vu
sans étonnementni déplaisir certaines récom-
penses d'État échoir à de simples « rendus »
d'atelier. Ce sont là des travaux scolaires qui
ont assurément leurs mérites. De même les
-reconstitutions, les restaurations trouvent
leur place dans les exercices qui contribuent
à la formation d'un architecte. Cependant,
•des œuvres de cet ordre ne permettent pas
d'apprécier sa valeur réelle, son aptitude à

imaginer un projet intéressant et à le réa-
liser. Ne serait-il pas plus juste, à l'avenir,
d'accorder la première place aux envois qui
manifestent de la part de leurs auteurs une
puissance d'invention véritable et dûment
prouvée par quelque conception personnelle,
originale et neuve?

NOUVELLES

*** Ont été inaugurés pendant la dernière
quinzaine :

Le dimanche 22 juin, dans le verger du
château d'Hougoumont (Belgique), un mo-
nument aux soldats français tués dans la
bataille du 18 juin 1815, œuvre du sculpteur
Biellemand ;

Le même jour, à Calais, le monument à la
mémoire des victimes de l'accident du sous-
marin « Le Pluviôse », œuvre du sculpteur
Emile Guillaume ;

Le même jour, à Oignies (Pas de-Calais),
un monument, œuvre du sculpteur Charles
Caby, à la mémoire de Mm« de Clercq, en
souvenir de la découverte du bassin houiller
du Pas-de-Calais ;

Le mardi 24 juin, à Paris, à l'Hôtel-Dieu,
un monument à la mémoire du Dr Guinard,
œuvre du sculpteur Coutheillas;

Le même jour, à Paris, à l'Institut psycho-
physiologique, 49, rue Saint-André-des-Arts,
un buste du Dr Dumontpallier, œuvre de
Mlle Hem mer lé;

Le samedi 28 juin, à Paris, à l'Ecole des
Beaux-Arts, un monument à la mémoire de
l'architecte Julien Guadet, œuvre du sculp-
teur Allar et de l'architecte Louis Bernier.

*** Dans sa séance du 24 juin, le Sénat a
adopté le projet de loi tendant à la création
d'une caisse des monuments historiques et
préhistoriques.

*** Le sous-secrétaire d'Etat des Beaux-
Arts, sur la proposition du directeur des Mu-
sées nationaux, vient d'abaisser les prix de
loading ...