La chronique des arts et de la curiosité — 1913

Page: 290
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1913/0302
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
290

LA CHRONIQUE DES ARTS

sées nationaux. Tous les intéressés sont
conviés à prendre part à cette adjudication,
qui aura lieu prochainement.

#** Par arrêtés du ministre de l'Instruction
publique et des Beaux-Arts en date du 28 no-
vembre 1913, sur la proposition du sous-
secrétaire d'Etat des Beaux-Arts, M. Badin
(Jules Jean), administrateur de la Manufac-
ture nationale des tapisseries de Beauvais, a
été admis, sur sa demande, à faire valoir ses
droits à une pension de retraite, à dater du
1er décembre 1913; M. Peycelon (Gilbert),
administrateur adjoint de la Manufacture
nationale des Gobeiins, a été nommé adminis-
trateur de la Manufacture nationale de tapis-
series de Beauvais, en remplacement de
M. Badin, et M. Planés (Uugène) a été nommé
administrateur adjoint de la Manufacture des
Gobelins, en remplacement de M. Peycelon.

*** On a mis à découvert cette semaine,
rue Dante, des dalles provenant de l'ancien
pavage dit de Philippe-Auguste. Ces pierres,
si intéressantes pour l'histoire de Paris, ont
été déposées au musée de Cluny.

*** A la vente des collections de M. Aynard,
la Ville de Paris a acquis pour son Musée des
Beaux-Arts du Petit-Palais, aux prix de
122.000, 69.000 et 21.500 francs les trois
tapisseries flamandes du xve siècle, à sujets
tirés de l'histoire d'Alexandre.

*** La Commission des Beaux-Arts de la
Ville de Paris vient de recevoir de M. Ernest
May l'offre d'un portrait de Mllc Mars, par
Girodet-Trioson. Cette œuvre d'art sera pla-
cée soit au Petit-Palais, soit au Musée Car-
navalet.

**# M. Myron T. Iierrick, ambassadeur
des Etats-Unis à Paris, vient d'annoncer à
notre ministre des Affaires étrangères l'in-
tention de M. Pierpont-Morgan fils de faire
don à la France, pour le Musée Carnavalet,
d'un certain nombre d'objets d'art concer-
nant Marie-Antoinette et Napoléon Ier et
provenant des collections de son père.

*** Lundi dernier, 8 décembre, a été inau-
guré par le président de la République le
Musée Jacquemart-André, légué par Mme An-
dré à l'Institut, et situé 158, boulevard Hauss-
mann.

Le Musée Jacquemart-André sera gratuite-
ment ouvert au public le dimanche de 2. h.
à 4 h. et, moyennant 1 fr. d'entrée, le jeudi
de 10 h. à 4 h.

*** Le Musée des Arts décoratifs vient de
recevoir ratification d'un legs par lequel un
amateur, M. Cheminais, lui fait don de ses
collections d'objets d'art de l'Extrême-Orient.

*** A la dernière séance de la Commission
du Vieux Paris, M. Taxil a entretenu ses
collègues de l'ancienne église Saint-Honoré,
démolie avec son cloître en 1792, dont sont
mis à découvert en ce moment d'importants
vestiges par suite des démolitions opérées
entre la place dite du Cloitre-Saint-Honoré
et la rue de ce nom.

M. Ch. Magne a parlé des sépultures trou-
vées ces jours-ci dans une tranchée à l'angle

de la rue de la Collégiale et du boulevard
Saint-Marcel, sépultures provenant de l'an-
cienne nécropole Saint-Marcel.

M. Mithouard a découvert récemmpnt dans
une maison sise à Bagneux des fresques cu-
rieuses du peintre Louis Jaumont, décédé en
1892 ; elles ont été photographiées pour les
collections de la Ville.

M. Lambeau, à propos des démolitions
nécessitées pour l'élargissement de la rue de
Turenne, a signalé qu'avec le no 10 va dispa-
raître une bizarre construction en encorbel-
lement, qui n'était autre qu'une imposte
élevée par le duc de Chaulnes au-dessus de
l'égout qui, à cette époque, coulait au milieu
de la voie. On sait que l'hôtel de Chaulnes
s'élevait au 9 de la place Royale.

La question de la revision du décret de
1902 sur la hauteur des maisons a été ensuite
abordée; elle a donné lieu à un échange de
vues entre M. Marmottan et M. Ch.Normand.

*** Aux cours publics de la Faculté des
Lettres que nous avons annoncés dans notre
dernier numéro, il faut ajouter un cours libre
d'histoire de l'art professé par M. C. de Man-
dach sur La Peinture vénitienne au xvi" siècle,
les mercredis à 5 h., depuis cette semaine.

*** L'aqueduc d'Arcueil va recevoir une
plaque commémorative indiquant que Marie
de Médicis, alors qu'elle était régente de
France, pour embellir les jardins du Luxem-
bourg qu'elle faisait construire en 1613, son-
gea à utiliser les eaux du vieil aqueduc d'Ar-
cueil, qui datait du in0 siècle. Mais, comme
de cet aqueduc il ne restait que des ruines,
Jacques de Brosse, architecte, fut chargé de
le restaurer, et la première pierre des tra-
vaux fut posée par la régente et par son fils,
Louis XIII, alors âgé de douze ans, le 17 jan-
vier 1613. L'aqueduc fut terminé en 1624.

*** L'ancien hôtel Simiane, à Valréas, qui
sert actuellement d'hôtel de ville, vient d'être
classé comme monument historique.

L'hôtel Simiane fut, pendant plusieurs an-
nées, habité par Pauline de Grignan, petite-
fille de Mme de Sévigné. Beaucoup de souve-
nirs s'attachent à cette demeure, dont la fa-
çade, bâtie au dix-septième siècle, porte le
cachet du grand siècle.

*** M. F.-A. Danguillecourt, qui vient de
mourir à Paris, a, par testament, légué les
collections d'objets d'art de la Chine qu'il
possédait et une série remarquable de dessins
à la plume de Gavarni, au musée de Brest,
avec une somme de 50.000 francs pour les
frais de transport et d'installation.

*** D'intéressantes trouvailles archéologi-
ques ont été faites dans le quartier des Me-
neghetti, à Monaco. Un coup de mine a mis
à découvert une cavité dans laquelle se trou-
vaient trois sépultures, de nombreux objets
en bronze et en argile dans un parfait état de
conservation. Une plaque de marbre avec
inscription et une grande amphore brisée ont
été également recueillies.

**# Le grand collectionneur américain Ben-
jamin Altmann, récemment décédé, a légué
loading ...