La chronique des arts et de la curiosité — 1914(1916)

Page: 116
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1914_1916/0176
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
116

LA CHRONIQUE DES ARTS

Isadora Duncan, Nijinski, la Ivorsavina, ou les
poses gracieuses do M™" Ida Rubinstein, la Pisa-
nelle. Il saisit à merveille le moment caractéris-
tique d'un bond, indique lo mouvement du corps
qui s’élance ou s’arrête, le rythme gracieux qu’ob-
servent les élèves de M. J. Dalcroze. Un trait lui
suflit pour indiquer la forme d’un bras ou le
volume d’un pied.

Louis Hautecœur.

-1—»--

Académie des Inscriptions

Séance du 3 avril

Antiquités algériennes. — M. Paul Monceaux
donne lecture d'une note de M. Carcopino, profes-
seur à l’Université d’Alger, directeur du musée
des Antiquités algériennes, sur une mosaïque
tombale découverte pas l’abbé Dubosq à Tipasa
(Algérie) dans la basilique dite d’Alexandre : cette
inscription nous fait connaître le nom d’un certain
Renatus, évêque de Tipasa au iv* siècle.

Société des Antiquaires de France

Séance du !" avril

MM. Prou et Blanchct font une communication
relative à des inscriptions latines dont la copie est
conservée dans la correspondance de Mabillon.

M. le comte de Loisne signale un intéressant
manuscrit du xv’ siècle ; c’est un bréviaire à
l’usage de Thérouanne qui a été exécuté par Henri
de Lorraine évêque de Thérouanne de 1450 à 1485.

M. l’abbé Corbière lit une note relative à une
attestation authentiquant un sceau en 1371.

REVUE DES REVUES

Repertorium fur Kunstwissenschaft (Tome
XXXIV, 1911, 1” livraison). — Le Portrait d’un
orfèvre à l’Albertina de Vienne, par M. H. Ochen-
kowski (2 fig.). L’auteur pense, avec M. Fried-
lænder, que ce dessin représente le père d'Albert
Durer mais croit qu’il est l’œuvre non pas du
jeune Durer, mais un autoportrait de son père.

— Notes d’archives se rapportant à L. Vanvi-
telli et à G .-B. Maini (xviii* siècle), par M. Thomas
von Wahl.

—Définition et signification du style baroque,
parM. Robert Hedicke.

— Comptes de la construction du chœur de
l'cglise Saint-Laurent A Nuremberg, de 1462 à
1467, par M. Albert Gümbel (suite).

(2* livraison). — Contribution à l'élude de la
question byzantine, par M. Bcrthold Haendcke.
L’influence byzantine en Occident depuis l’époque
carolingienne jusqu’au xm* siècle. Difficulté do
résoudre la question d’une façon absolument nette.

— Documents sur un retable disparu de Fi-
lippo Lippi, par M. Walter Bombe. Cette œuvre
se trouvait jadis à San Domenico Vecchio do
Pérouse et sa trace est perdue depuis 1784.

— Remarques critiques sur des œuvres de

peintres italiens du xvn* siècle conservées dans
les galeries de Rome, par M. Hermann Voss
(suite et fin).

— Comptes de la construction du chœur de
l'église Saint-Laurent à Nuremberg, de 1462 à

1467, par M. Albert Gümbel (suite).

(3* livraison). — Peintures et dessins à Gênes,
par M. Emil Jacobsen. Remarques et corrections
au catalogue des galeries du palais Bianco et du
palais Rosso.

— Loyset Liédet, le « Maître de la Toison d’or »
et le Froissart de Breslau, par M. Friedrich Win-
lder. Etude sur le manuscrit de Froissart, daté de

1468, de la Bibliothèque de Breslau.

— L’architecte et fondeur de canons Hans
Felbcr d'Ulm, par M. A. Gümbel. Additions et
corrections à la biographie de cet architecte et en
1439 au plus tard publiée par Konrad Heinzelmann.

— L’Autel de Saint-Sébastien à VAncienne Pi-
nacothèque de Munich, par M. Andréas Huppertz.
Œuvre de Hans Holbein l’ancien.

(4* livraison). — Essai sur l'histoire de l'art
chrétien primitif, d'après les recherches ré-
centes de J. Strzygowski et de L. von Sybel,
par M. O. Wulff (2 iig.). Origines orientales de
cet art.

— Etudes sur les peintres primitifs de Salz-
bourg, par M. Robert Stiassny.

— Etudes sur les peintres primitifs de Franc-
fort, par M. Karl Simon (4 fig.). La famille des
peintres du nom de Fyol (xv" et xvi" siècles); œu-
vres qu’on peut leur attribuer.

(5* livraison). — L'art allemand et les voies
commerciales au Moyen âge, par M. Berthold
Haendcke. Importance d’une étude de ce genre
pour déterminer les influences étrangères.

— Le Développement de la perspective dans
l'art primitif flamand et hollandais, par M. Karl
Doehlemann (fig. 1-6).

— Le portrait de Dïirer par lui-même à la
Pinacothèque de Munich, par M. H. Oclien-
kowski. Ce portrait, suivant celui-ci, serait de 1506.

— Abel Slimmer à Fribourg-en-Brisgau, par
M. Arthur Bechtold. Documents sur le séjour de
ce peintre-verrier et dessinateur à Fribourg à la-
fin du xvi’ siècle.

— Additions et corrections aux Regestes pour
la biographie de Léonard de Vinci publiés
par E. Verga, par M. W. von Seidlitz et G.
Gronau.

(6" livraison). — llugo von Tscliudi, par Henry
Thode. Notice nécrologique.

— La Gravure sur bois de Durer dite « Her-
cule », par M. Hans Klaiber.

— Les Schesslitzer, dits Schnitzer, famille
d'orfèvres de Nuremberg au xv” siècle, par
M. Albert Gümbel.

— Le Développement de la perspective dans
l'art primitif flamand et hollandaii, par M. KarL
Doehlemann (suite) (fig. 7-15).

— Une œuvre nouvelle de l'atelier de Paul de
Limbourg, par M. Friedrick Vinkler. II s’agit du
Bréviaire de Jean sans Peur, conservé au Musée
Britannique, qui, suivant l’auteur, aurait été peint
par Paul de Limbourg et ses frères.
loading ...