Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 21.1880

Page: 131
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1880_1/0140
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA MOSAÏQUE ABSIDALE

DE SAINT-JEAN DE LATERAN

a basilique de Saint-Jean de Lateran est
l’église de Rome qui a supporté le plus de
désastres : incendies, tremblements de
terre, sièges, sacs et pillages, rien ne lui a
été épargné. Mais les papes ont toujours
tenu à honneur de la relever de ses ruines
et d’y ordonner d’incessantes restaurations.

Saint-Jean fut bâti sous Constantin le
Grand, détruit depuis le maître-autel jus-
qu’aux portes d’entrée au ixe siècle, recon-
struit par le pape Sergius III quelques
années après. Le toit s’écroule au xuB siècle; il est incendié, en 1308,
avec toute la basilique et le palais, qui sont de nouveau, en 1361, la proie
des flammes; en 1411, un coup de foudre brise l’autel et les colonnes.

Avec les désastres, chaque siècle amène de profondes modifications
dans l’architecture, et toutes les parties du monument ont été ainsi suc-

cessivement remplacées.

Aujourd’hui l’abside menace ruine, les architectes romains s’acquit-
teront à merveille des travaux, et ce ne serait là qu’un fait ordinaire,
loading ...