Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 21.1880

Page: 70
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1880_1/0076
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
1

FRANÇOIS BOUCHER

o

PAR M. PAUL MANTZ

otre ami Paul Mantz vient de composer
un beau livre, un livre que lui seul ou
les Goncourt pouvaient écrire avec cette
somme et cette précision de renseigne-
ments : le texte d’un volume magnifique
sur Boucher, autant dire sur l’art français
du xvni0 siècle.

Il y a là, dans ces 200 pages in-folio,
le fruit de trente années de menues notes
recueillies au jour le jour sur tel tableau
qui passe, sur telles œuvres rencontrées
dans les églises ou les musées de France,
et dans ce que le hasard des lectures apporte à tout esprit alerte que tient
constamment en éveil 1a. préoccupation d’un sujet aimé. M. Quantin,
en demandant à M. Mantz une étude de longue haleine sur Boucher,
croyait-il s’adresser à si bonne enseigne? Notre ami, quand, dans ces der-
nières années, nous l’avons vu s’attacher, soit dans la Gazette des Beaux-
Arts, soit dans les livres que chacun sait, à la glorification des plus
nobles époques et des œuvres les plus pures de l’art, n’avait fait que
suivre la pente bien naturelle qui, avec l’âge, conduit d’instinct vers les
sommets les esprits délicats et cultivés. Au temps déjà lointain —je le
sais mieux que quiconque, car notre amitié ne date pas d’hier, — où la
curiosité ingénieuse de Mantz s’ouvrit aux choses de la peinture et de la
sculpture, il s’intéressa tout d’abord aux artistes du xvme siècle, comme

'I. François Boucher, Lemoyne et Notoire, par Paul Mantz. Paris, Quantin, 1880,
1 vol. in-folio.
loading ...