Revue égyptologique — 3.1883

Page: 101
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1883/0141
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
REVUE EGYPTOLOGIQUE

FONDÉE

SOLTS LA. DIRECTION DE

MM. H. BRUGSCH, F. CHABAS, EUG. REVILLOUT.

ERNEST LEROUX, ÉDITEUR

libraire de la société asiatique, de l'école des langues orientales vivantes, etc. etc.

28, RUE BONAPARTE, 28, A PARIS.

IIIe année. N° III, 1883.

La REVUE E GYPTOLOOIQUE parait tous les trois mois par numéros de six feuilles au moins, avec
planches, fac-similé etc. — Aucun numéro ne se vend séparément.
Prix de l'abonnement annuel: Paris 30 fr. — Départements 31 fr. — Étranger 32 fr.

Sommaire : La caste militaire organisée par Pamsès II d'après Diodore de Sicile et le poème de Pentaour (E. Revillotjt).,— Le
budget des cultes sous Ptolémée Philadelphie (E. P.). — Un registre budgétaire sur le rendement des impôts en Egypte
(E. P.). —• Le papyrus Sakkakini (E. P.). — La requête d'un esclave (E. R.). —■ Leçon sur la location en Egypte,
professée à l'école du Louvre (E. P.). ■— Comptes du Sérapéum (E. et V. Pevillobt). — Nécrologie et nouvelles. —
Bibliographie.

LA CASTE MILITAIKE

ORGANISÉE PAR RAMSÈS II D'APRÈS DIODORE DE SICILE ET LE POÈME

DE PENTAOUR.

Les biens ecclésiastiques étaient très considérables en Egypte. Les auteurs grecs nous
affirment que la terre d'Egypte était divisée entre le roi, les prêtres, les guerriers (affirmation
confirmée par les témoignages des papyrus déjà recueillis par nous dans notre cours de droit
égyptien).

Cette divison tripartite de la propriété éminente, réduisant la propriété individuelle à
une sorte de fermage indéfiniment continué, aurait eu, d'après les témoignages antiques, une
double origine. Selon la Genèse, le Pharaon de Joseph, qui appartenait aussi à la race étran-
gère des pasteurs sémitiques, profita d'une famine pour dépouiller les habitants à la seule
exception des prêtres, qu'il voulut bien nourrir gratis. Quand, ensuite, les Egyptiens d'origine
reprirent le dessus, cet abus royal ne disparut pas. En effet, l'auteur de la Genèse nous ajoute
que la nouvelle division subsista depuis ce jour jusqu'à son époque. Probablement cet état
de choses fut régularisé lors de l'expulsion des pasteurs et de la nouvelle domination des rois
égyptiens de race : et la division bipartite des terres prit alors la forme tripartite. Le Pharaon
qui vit grandir Moïse est Ramsès II, au profit duquel les Hébreux construisirent, selon le texte
sacré, la ville de Ramsès. Or, c'est justement ce Ramsès II, le grand Sésostris ou Sésoosis, si
dur pour les Sémites, que Diodore nous indique comme s'étant occupé spécialement de la
distribution des terres et de l'organisation générale du sol de l'Égypte. Il passait à ce titre
pour le second législateur des Égyptiens et succédait directement en cette qualité au légen-
daire Sasychis. Son œuvre spéciale, ses lois particulières concernaient : 1° les terres, 2° les
loading ...