La chronique des arts et de la curiosité — 1909

Page: 34
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1909/0044
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
34

LA CHRONIQUE DES ARTS

*** Samedi dernier, le ministre de l'Ins-
truction publique a inauguré, au musée des
Arts décoratifs, l’exposition d’estampes japo-
naises que nous avons annoncée, et qu’ac-
compagnent des expositions d’autres ensem-
bles : les planches de l’ouvrage de M. F.
Eenoît La Peinture au musée de Lille; une
série d’afliclies de MM. Steinlen et Barrère,
et une chambre à coucher Empire (ancienne
collection Ephrussi), prêtée par Mme Théodore
Reinach.

*** L’assemblée générale de la Société des
Amis du Louvre a eu lieu la semaine dernière,
sous la présidence de M. Georges Berger, dans
l’amphithéâtre de l’Ecole des Beaux-Arts.
Après une allocution du président et la noti-
fication de la nomination de MM. Moreau-
Nélaton, Ilomolle et Ed. Bottier, comme
membres du Conseil d’administration, M.
G.-A. Godillot a lu l'exposé de l’état financier
de la Société, qui est excellent puisqu’il peut
compter sur un revenu annuel de plus de
50.000 francs. M. Metman, secrétaire, a an-
noncé que l’on avait atteint cette année le
chiffre de 2.730 membres, en augmentation
de plus de 300 sur l’an dernier. M. Raymond
Kœclilin, secrétaire général, a lu enfin, con-
formément à l’usage de la Société, une notice
sur un donateur du Louvre. Il avait pris pour
sujet la famille de Rothschild et ses dons
au Louvre. Il a rappelé les legs de tableaux
de la baronne Natlianiel et des barons Arthur
et Alphonse, le legs d’orfèvrerie religieuse du
baron Adolphe, et le don du trésor de Bosco-
real par le baron Edmond, donations infini-
ment précieuses qui placent les membres de
la famille de Rothschild parmi les plus géné-
reux bienfaiteurs du musée.

*** Le Musée de l’Armée a reçu en ces der-
niers temps pour ses collections une figure de
Bonaparte, peinture sur bois par Yernet, et
un album contenant des dessins relatifs à des
inventions de Torre, artificier du roi au
xvni0 siècle.

*** Un nouveau don vient d’être fait
au Musée Carnavalet : un portrait au fusain
rehaussé de blanc et de pastel, d’Antoine
Vollon par lui-même ; il a été offert par son
fils, M. Alexis Vollon, artiste peintre lui-
même.

*** La Société Nationale des Beaux-Arts a
élu, vendredi dernier 22 janvier, au Grand-
Palais, son président pour une période de
trois ans. M. Roll, qui, deux fois déjà, avait
été nommé président de la Société et dont les
pouvoirs étaient expirés, a été réélu de nou-
veau.

Ont été réélus vice-présidents, MM. Albert
Besnard, Rodin, Waltner, de Baudot et
Lhermitte; secrétaires, MM. Jean Béraud et
Billotte; délégué à l’organisation générale,
M. G. Dubufe.

*** Le comité de la Société des Artistes
indépendants vient de nommer son bureau
pour 1909. Ont été élus : président, M. Paul
Signac; vice-présidents, MM. PaviotetLuce;

secrétaire, M. Séguin; secrétaire-adjoint, M.
Deltombe; trésorier, M. Périnet. M. Valton,
qui, pour des raisons de santé, a dû renoncer
à la présidence effective, a été nommé prési-
dent honoraire.

Le siège social est transféré, 7, rue de Ci-
teaux (12e).

*** On vient d’inaugurer à l’École normale
de Versailles un médaillon en bronze de l’ins-
pecteur général de l’enseignement primaire
Lenient, exécuté par le statuaire Gustave
Michel.

*** M. Hans Stegmann, jusqu’ici sous-di-
recteur du Musée germanique de Nuremberg,
vient d’être nommé par le gouvernement
bavarois, directeur du Musée National bava-
rois à Munich.

*** Le Conseil municipal de la ville de
Vienne a acquis, au prix de cent mille cou-
ronnes, la maison natale de Schubert, située
54, Nussdorferstrasse, et qui porte aujour-
d’hui l’enseigne : Zum rolhen Krebs (A l'écre-
visse rouge). On est en train de l’aménager
et d’y organiser un musée Schubert, qui sera
inauguré prochainement.

*** Le jury international chargé de la
construction d’un palais du gouvernement
dans la capitale de l’État de Rio Grande del
Sol, au Brésil, a choisi, parmi de nombreux
projets présentés par des architectes de divers
pays, celui de M. Augustin Rey, qui avait
été le premier lauréat du concours de la fon-
dation Rothschild.

-->♦-<=>-♦<-

Au Musée de Versailles

Un portrait de Marie. Leczinska, par Natticr, va
être exposé dans quelques jours aux salles du
xviii' siècle du musée de Versailles. Cette pein-
ture, qui compte désormais parmi les meilleures
œuvres du charmant portraitiste de la cour de
Louis XV, se trouvait au lycée Iloche, à Versailles,
où elle avait été envoyée en dépôt en 1886. Lors
d’un récent nettoyage — le tableau était défiguré et
noirci par une épaisse couche de poussière et de
crasse — on s’aperçut de la valeur de la peinture
et l’on put lire la signature de l’artiste : « Nattier
pinxit 1748 ».

Une peinture de cette importance, appartenant
aux musées nationaux, ne pouvait demeurer ainsi
ignorée ; M. le proviseur du lycée reconnut avec une
parfaite bonne grâce que la place d’une pareille effi-
gie royale était marquée au château de Versailles;
n’avait-elle pas été prise dans la collection du
Grand Trianon pour être envoyée au collège de la
ville?

La date relevée sur la toile, la qualité de la
peinture, prouvent que l’on se trouve en présence
de l’original même commandé à l’artiste par l’ad-
ministration des Bâtiments et qu’il livra en 1748.
Deux répliques de la main de Nattier furent
payées en même temps. Or, jusqu’à présent, les
historiens de Nattier avaient vainement cherché la
peinture originale qui revient ainsi, de manière si
loading ...