La chronique des arts et de la curiosité — 1909

Page: 71
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1909/0081
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ET DE LA CURIOSITÉ

71

gravure durant cette période, mettant bien en valeur
l’œuvre des maîtres principaux d’Allemagne et des
autres pays. Ce livre constitue ainsi un résumé
intelligent de toute 1 liistoire de l’art au siècle der-
nier. Ses 785 liages sont ornées de 603 gravures
(dont plusieurs malheureusement un peu trop ré-
duites), où sont reproduites toutes les œuvres
marquantes des différentes écoles.

NECROLOGIE

Nous avons le vif regret d’apprendre la mort, le
20 février dernier, à l’âge de quarante-sept ans, de
M. Paul Ranson, peintre décorateur. Affilié au
groupe dit des « symbolistes », il avait pris part
avec un succès marqué aux expositions des Indé-
pendants, puis à celles qu’organisa Le Barc de
Boutteville rue Le Peletier. On vit de lui succes-
sivement des tableaux, des pastels et des tapisse-
ries ; plusieurs de ces dernières figurèrent au Salon
de la Société Nationale des Beaux-Arts et valurent
à son auteur d’être nommé associé clans la section
des arts décoratifs. M. Paul Ranson avait fondé
l’an passé une Académie où professaient les com-
pagnons de ses débuts : MM. Maurice Denis,
Vuillard, Roussel, Bonnard, Maillol, etc.

Cette semaine est mort à l’âge de cinquante-neuf
ans le compcsiteur Frédéric Toulmouche. Élève
de Victor Massé, il s’était principalement adonné à
l’opérette. Parmi ses œuvres les plus connues,
citons : Le Moùtier de Saint-Guignolet, créé aux
Galeries-Saint-Iiubert, à Bruxelles, en 1885 ; La
Veillée des noces, joué aux Menus-Plaisirs en 1888;
aux Folics-Dramatiques, en 1895, Mademoiselle ma
femme, et aux Bouffes Parisiens, la même année,
La Saint-Valentin.

Nous avons à signaler également la mort, à
Paris, de l’antiquaire Jules Lowengard, — et du
photographe Pierre Petit, nè à Aups (Var), le
15 août 1834 et qui fut un des premiers à faire de
la photographie une œuvre d’art. Il était chevalier
de la Légion d’honneur.

Le littérateur et critique belge Edgar Bass
vient de mourir à Bruxelles, à l'âge de soixante
ans. On lui doit une série d'ouvrages critiques
dont les principaux sont : Les Caractères consti-
tutifs de l’école flamande en peinture ; Le Ré-
gime de la- profession de peintre avant Rubens ;
VInfluence italienne sur Rubens et Van Dyck :
Le Symbole et VAllégorie dans la figuration de
la pensée.

Le peintre-graveur anglais Joseph Knight est
mort le 2 janvier dernier à Bryn Glas, près Con-
vvay (comté de Galles). Il était né le 27 janvier 1837
à Manchester. Le musée de Liverpool et la Tate
Gallery, à Londres, possèdent de ses tableaux.
Depuis 1883, il exposait surtout des paysages en
mezzotinte, à la Société des « Painters etchers ».
Il était membre également de l’Institut royal des
Aquarellistes.

Le 2 février est mort à Berlin le paysagiste
Max Hoenow. Né à Berlin le 16 juin 1851, il fut

élève de l’Académie de cette ville. Il peignait sur-
tout des vues de landes ou de forêts empruntées à
la Marche de Brandebourg et à la Thuringe.

On annonce également la mort à Berlin, à l’âge
de vingt-six ans,du critique d’art Konrad Miiller-
Kaboth, originaire de Düsseldorf. Il s’était fait
remarquer par des études critiques d’un sentiment
très fin, publiées dans les revues Die Zukunft,
Neue Rundschau et Kunst und Künstler.

MOUVEMENT DES ARTS

Sculptures et meubles

Vente faite à l’Hôtel Drouot, salle 11, le 13 fé-
vrier, par M° Lair-Dubreuil et MM. Pauline et
Lasquin.

Sculptures. — 27. Groupe de cinq personnages,
bois sculpté polychromé et doré. xvie siècle : 360.
— 28. Haut-relief bois sculpté : six personnages,
recevant la bénédiction d’un évêque. Travail alle-
mand, xvie siècle : 385. — 30. Haut-relief bois
sculpté polychromé et rehaussé de dorure : Nati-
vité. xvie siècle: 265. — 38. Statuette de Vierge as-
sise avec l’Enfant, en pierre sculptée, du xve siècle :
700.— 39. Statuette de Vierge et Enfant, en pierre
sculptée et polychromée, xive siècle : 690. — 44.
Fragment de retable en trois parties, bas-reliefs
bois sculpté : scènes de la vie du Christ. xvi° siècle :
920.—47. Deux statuettes d’anges, bois sculpté, du
xvne siècle: 300. — 56. Buste de femme en terre
cuite peinte : 280. — 62. Deux bas-reliefs en albâ-
tre sculpté : Vierge bénissant, et Couronnement de
la Vierge ; 565. — 65. Neuf fragments en pierre
sculptée : clocheton, lucarne à pinacles, couronne-
ment de chapiteaux, ép. gothique, provenant de
l’ancienne église de Tournon-Saint-Martin (Indre) :
960. — 66. Haut-relief marbre sculpté: la Mort
d’un chevalier, sept personnages. xvie siècle : 380.

Meubles, sièges. — 94. Coffre à dossier bois
sculpté, à cariatides arcatures. Style xvie siècle :
90°. — 100. Armoire bois sculpté, à quatre mé-
daillons à bustes d’hommes et de femmes, arabes-
ques médaillons et rosaces. Ép. L. XIV : 770. —
106. Stalle bois sculpté à trois places, accotoirs à
têtes d'anges; pieds à griffes et mascaron?, grotes-
ques. Ép. xvie siècle : 1.320. — 107. Deux stalles,
à une place. Ép. xvie siècle : 900.

Produit total : 16.627 francs.

Bibliothèque de feu M. Albert Bélinac

fSuite) (1)

104. Doucet (J.). Princesse de jade et de jadis.
Aquarelles (originales) de Lorant-Heilbronn. Paris
maroq. bleu (Garayon) : 2.000.

109. Dumas (A.). La Dame de Monsoreau.
Compositions de M. Leloir. Gravures de J.Huyot.
Paris, Calmann-Lévy, 1903, 2 vol. gr. in-8, maroq.
bleu clair (Ch. Meunier, 1903) : 900.

128. Flaubert (G.). A bord de la cange. Compo-
sitions de A. Robaudi, gravées par C. Chessa.

(1) V. Chronique des Arts du 20 février 1909.
loading ...