La chronique des arts et de la curiosité — 1909

Page: 74
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1909/0084
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
74

LA CHRONIQUE DES ARTS

vres, une collection de pièces céramiques ;
pour la Bibliothèque Nationale, une collec-
tion de livres, dessins et aquarelles.

*** La commission de perfectionnement de
la Manufacture nationale des Gobelins, réunie
cette semaine à la manufacture, a accepté à
l’unanimité les maquettes présentées par M.
Gorguet et destinées à compléter l’ensemble
décoratif commencé par feu Toudouze pour
la grand’chambre de la Cour d’appel de
Rennes. Elle a reçu également un projet
d’écran de Mme Bauban-Binet, un panneau
décoratif de M. Chéret, un écran de M. Odi-
lon Redon, une composition allégorique,
Salut à Paris, de M. Willette, qui est la pre-
mière d'une série de compositions destinées à
glorifier les provinces de France et qui seront
commandées chacune à un artiste différent ;
enfin, le dernier carton, terminé, avant sa
mort, par Albert Maignan pour la décoration
d’une des salles du Sénat.

*** Lundi dernier a été inauguré à la
« Maison de Victor Hugo », place des Vosges,
un buste de Paul Meurice, œuvre du statuaire
Sicard.

*** Des actes de vandalisme ont été commis
la semaine dernière et cette semaine, à Paris,
sur les monuments de Trarieux et de Scheurer-
Kestner, où plusieurs figures ont été mutilées.

*** Les élections du jury d’architecture de
la Société des Artistes français pour les
années 1909, 1910 et 1911 ont eu lieu le
24 février, au Grand Palais.

Ont été élus : MM. Vaudremer, Girault,
Pascal, Daumet, Laloux, Raulin, Nénot, De-
glane, Paulin, Mayeux, Redon, Moyaux,
Cordonnier, Lambert, L. Bonnier, Defrasse,
Tournaire, Eustache, Blavette, Bernier, u’Es-
pouy, Guilbert, Hannotin, Boeswillwald, Ch.-
A. Gautier, Louvet, André, Marcel, Sortais,
Patouillard, Yvon, J.-J. Lisch, Roussi, Ilé-
raud, Devienne, Godefroy.

*** Reprenant un élégant usage du dix-
huitième siècle, M. Gomel, président du con-
seil d’administration de la Compagnie des
chemins de fer de l’Est, a décidé de substi-
tuer au banal jeton de présence des action-
naires un jeton artistique. Sur sa demande
M. Vernon a gravé une composition où on
voit la Fortune assise à l’avant d’une loco-
motive, et semant au passage la richesse
qu’elle puise dans sa corne d’abondance. Cette
composition se détache sur un fond de décor
où se silhouette le rocher de Belfort.

*** On annonce de Rome que la nouvelle
Pinacothèque vaticane, entièrement réorga-
nisée et enrichie d’une grande quantité
d’œuvres inconnues des anciennes écoles
d’Italie provenant des réserves du Vati-
can, sera ouverte au public le 18 mars. La
célèbre collection, installée de la façon la
plus conforme aux exigences modernes, est
placée au rez-de-chaussée sur la rue qui con-
duit au Musée des Antiques.

Nous donnerons prochainement une cor-
respondance détaillée sur ce sujet.

*** Comme nous l’avons annoncé naguère,
une exposition d’art décoratif aura lieu à
Copenhague, du 26 juin au 13 septembre, sous
le haut patronage de S. M. la reine de Dane-
mark et de S. A. R. la princesse Marie. Cette
exposition, organisée par le Comité français
des expositions à l’étranger, se tiendra dans
le palais royal de Charlottenborg mis à la dis-
position du Comité par le gouvernement da-
nois. Cette exposition ne comportera ni jury ni
récompenses, elle sera simplement un Salon
d’art décoratif français où ne figureront que les
artistes et les producteurs qui y auront été
invités personnellement par le Comité. La
commission d’organisation de l’exposition est
présidée par M. Lucien Layus ; M. Roger
Sandoz en est le vice-président.

*** Une collection originale vient d’être
créée au Musée d’art industriel de Stuttgart,
par son directeur, M. Pazaurek. Jusqu’ici,
dans les musées de ce genre, on s’était con-
tenté de réunir les objets j ugés les plus dignes
d’être admirés pour la beauté de leurs formes
et de leur technique. M. Pazaurek a eu l’idée
de compléter cet enseignement par un autre,
basé sur l’horreur du laid, en réunissant dans
une section spéciale toutes les manifestations
artistiques de mauvais goût. Le catalogue-
programme de cette curieuse collection Iss
répartit en trois séries : objets péchant au
point de vue de la matière (par la mauvaise
exécution, par la bizarrerie des matériaux
employés, par les combinaisons malheureuses
de divers éléments, par le déguisement des
matériaux) ; objets mal construits, mal pro-
portionnés ou illogiques, ou pastiches gros-
siers ; objets condamnables au point de vue
du décor modelé ou peint.

*** Les représentations de Bayreuth, cette
année, sont fixées aux dates suivantes : 22
juillet, Lohengrin ; 23, Parsifai; 26-29, YAn-
neaudu Niebeiung ; 31, Parsifai) 1er août, Lo-
hengrin-, 4, Parsifai; 5, Lohengrin-, 7, 8 et
11, Parsifai-, 12, Lohengrin ; 14-17, Y Anneau
du Niebeiung ; 19, Lohengrin ; 20, Parsifai.

On peut retenir dès à présent à l’adminis-
tration du théâtre des places pour l’ensemble
des six spectacles, ou pour l’une des deux sé-
ries de la Tétralogie, ou encore pour les re-
présentations réunies de Lohengrin et de Par-
sifal. La location est ouverte depuis le 1er mars
pour les représentations isolées de Parsifai
des 7 et 8 août.

PETITES EXPOSITIONS

Clément Faller (Galerie Bernheim jeune). —
M. Asselin (Galerie Eugène Blot). — Louis
Valtat (Galerie Vollard). — Lyceum-Glub (28,
rue de la Bienfaisance). — Mm0 Alix (Comédie
Royale). — J. Kern (22, rue Tourlaque).

Clément Faller est mort, on peut dire inconnu,
en 1891. C'est en 1905 seulement qu’une exposition,
encore fort incomplète — le catalogue porte 80 nu-
méros — fut organisée à la galerie Vollard. Celle
qui vient de s’ouvrir chez MM. Bernheim jeune
nous permet de juger et de réhabiliter l'une des
plus tristes victimes des circonstances, si dures
loading ...