La chronique des arts et de la curiosité — 1909

Page: 270
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1909/0280
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
270

LA CHRONIQUE DES ARTS

*** Par arrêté en date du 21 octobre, le
ministre de l'Instruction publique et des
Beaux Arts a nommé M. Staub professeur
titulaire de piano (élèves hommes) au Con-
servatoire national de musique et de décla-
mation, en remplacement de M. Risler, dé-
missionnaire.

*** M. Georges Lemaire, graveur sur mé-
dailles et pierres fines, qui a obtenu la mé-
daille d’honneur au Salon de 1908, vient
d’être chargé par l’Etat, à la suite d’un
concours, de graver la médaille destinée à
récompenser les officiers, soldats, infirmières
et ambulanciers qui ont pris part à la cam-
pagne du Maroc.

*** On vient de décorer le salon d’attente
du ministère de l’Agriculture de quatre gran-
des peintures : La Vendange, La Moisson,
Le Troupeau, et La Basse-Cour.

*** Le Musée Guimet vient de s’enrichir,
par suite d’une trouvaille faite par son fon-
dateur chez un bijoutier de Grenoble, d’une
bague égyptienne ayant appartenu à la reine
épouse de Ramsès II. Cette bague, qui est de
dimension exceptionnelle, se compose d’un
large chaton d’or rectangulaire monté sur un
double anneau d’or et de cornaline pâle.
Sur ce chaton sont inscrits deux cartouches
rappelant les noms du couple royal.

*** Le monument de Scheurer-Ivestner, par
Dalou, dans le jardin du Luxembourg, qui
avait été l’objet de mutilations au mois de
mars dernier, vient d’être restauré par un
élève de Dalou, le sculpteur Becker.

*** La réouverture du cours d'Art appli-
qué aux métiers, professé au Conservatoire
clés Arts et Métiers par M. Lucien Magne, a eu
lieu hier et se continuera tous les mardis et
vendredis à 9 h. 1/4 du soir. Le professeur
traitera de l’art appliqué au travail de la
terre, du verre et de la pierre.

*** Jeudi prochain 11 novembre, à 8 h. 3/4
du soir, aura lieu à l’hôtel des Sociétés sa-
vantes, 28, rue Serpente, une conférence de
M. H. Reverdy sur Le Mont Saint-Michel :
son histoire, ses merveilles, sa préservalio?i.

*** L’Etat vient d’accorder à la ville de
Tours la jouissance de l'ancien palais archi-
épiscopal pour y installer son musée.

*** Une intéressante découverte vient d’être
faite à Rezé, petite commune qui fait face à
Nantes sur la rive gauche de la Loire, et qui
fut à l’époque gallo-romaine la capitale flo-
rissante du paejus Ratialensis. Il y a quelques
jours, en creusant un puits, des ouvriers ont
mis à découvert toute une collection de
moules monétaires à l’effigie de plusieurs
empereurs romains : Dioclétien, Maximien,
Constance Chlore, Probus et Caracalla. La
matière est une argile tantôt rougeâtre, tantôt
grise, sur laquelle les empreintes sont d’une
remarquable netteté.

Cette trouvaille pose un problème que la
Société archéologique de la Loire-Inférieure,
dans sa dernière séance, a discuté sans pou-
voir d’ailleurs le résoudre. M. Soullard sup-
pose que ces moules étaient la propriété

de faux monnayeurs et les rapproche de
ceux qui furent découverts, au mois de jan-
vier 1859, dans les puits funéraires du Ber-
nard (département de la Vendée). M. Maître,
archiviste de la Loire-Inférieure, a émis
l'hypothèse fort ingénieuse qu’il- ont dû servir
à faîjriquer la monnaie destinée à payer des
troupes concentrées dans le pays.

*** M. Albert Ballu, architecte en chef du
gouvernement général de l’Algérip, chargé du
service des monuments historiques, signale-
la découverte à Timgad d’un nouvel établis-
sement de bains publics et d’un second mo-
nastère chrétien avec un baptistère et une
vaste cour ornée de portiques et de galeries
desservant les cellules des religieux.

*** On a placé au musée des Thermes, à
Rome, la belle statue antique de Porto
d’Anzio de l’ancienne collection Abdobran-
dini (1), enfin acquise définitivement par le
gouvernement italien.

*** On annonce d’Italie que la collection
Barberini, formée d’antiquités venant de Pre-
neste, ne sera pas vendue à l’étranger, comme
il en avait été question, et restera au Musée
National de Rome. E le se compose de nom-
breux objets d’art découverts en 1855, 1859
et 1866 : fermoirs et ceintures en or, coupes,
cornes, plaques, têtes et figurines en ivoire,
bassins, miroirs, bronzes, statuettes en terre
cuite. Tous ces objets proviennent des fouilles
faites dans divers tombeaux datant des me et
ne siècles avant Jé-us-Christ.

*** Lundi dernier s’est ouverte au Vatican
une exposition des « trésors du Vatican ».
Elle est divisée en deux parties, l’une consa-
crée aux objets en argent appartenant au
Vatican, l’autre aux vêtements sacerdotaux.

Ces vêtements sont d’un grand intérêt au
point de vue de l’histoire des broderies. Il
faut citer entre tous une dalinatique caro-
lingienne, sur laquelle est brodée toute la
Passion et qui est un des plus curieux docu-
ments de la broderie du Moyen âge. A côté
sont exposés deux candélabres sculptés par
Pollaiuolo pour la tombe de Sixte IV, les six
chandeliers de Cellini, etc.

*** A l’occasion des fêtes commémoratives
d’Hudson et de Fulton, le Musée métropoli-
tain de New-York a organisé une très belle
exposition (qui durera jusqu’à fin novembre)
de maîlres anciens hollandais et de peintres
américains (où figurent de nombreux chefs-
d’œuvre de Rembrandt, Vermeer de Delft,
Ruisdael, Ilobbema, Cuyp, Benjamin AVest,
etc., etc. Plu-ieurs sont reproduits, avec des
vues des salles de l’exposition, dans le nu-
méro d’octobre du Bulletin du musée.

*** Une exposition consacrée aux chefs-
d’œuvre de l’art musulman aura lieu l’année
prochaine à Munich. Elle se rapportera aux
époques suivantes : l’art sous les kalifes
jusqu'en 1258; l’art maure en Espagne et dans
le nord de l’Afrique jusqu’en 1500; l’art en
Sicile jusqu’en 1500; l’influence orientale sur
l’art Scandinave au Moyen âge; l’art persan 1

(1) V. Chronique des Arts cia 18mail9ü7, p.174.
loading ...