Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 14.1876

Page: 121
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1876_1/0131
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE SALON DE i8761

LA SCULPTURE.

Les œuvres de nos artistes n’ont
pas la vie assez éphémère pour qu’on
se fasse un scrupule d’appeler encore
sur elles l’attention du public quand le
Salon a fermé ses portes; d’ailleurs, ce
grand art de la sculpture, condamné
par tant de Circonstances à s’exercer
dans de dures conditions et qui exige
chez celui qui le pratique avec honneur
l’abnégation la plus entière, mérite
qu’on lui consacre une critique moins
sommaire que celle à laquelle on le
condamne d’ordinaire. On arrive tou-
jours bien tard pour discourir sur les
statues, il y a quelque chose de cha-
toyant, de vivant et de léger qui parle
autrement aux yeux et au cœur de la
foule dans l’Exposition de peinture, et
puis dans le marbre le sujet est absent,
c’est la glorification de la forme hu-
maine dans sa sublime nudité, c’est
l’harmonie réduite à ses éléments les
plus abstraits : si on était sincère, on
dirait hardiment qu’en dehors des
bustes ou de quelques figures modernes
d’aspect et où l’accessoire joue un grand
rôle, tout ce peuple de dieux, de
déesses, de héros et de nudités n’a que peu de signification pour la

1. Voir Gazelle des Beaux-Arls, 2e période, t. XIII, p. 689, et t. XIV, p. 5.

XIV. — 2e PERIODE. 16
loading ...