Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 14.1876

Page: 458
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1876_1/0490
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
BIBLIOGRAPHIE

Paris a travers les âges, aspects successifs des principales vues et perspec-
tives des monuments et quartiers de Paris depuis le xme siècle jusqu’à
nos jours, fidèlement restitués d’après les documents authentiques par
M. F. Hoffbauer, architecte, et par MM. Édouard Fournier, Paul Lacroix,
A. de Montaiglon, A. Bonnardot, Jules Cousin, Franklin, Valentin Dufour,
1 vol. in-folio illustré de GO chromolithographies et de nombreuses gra-
vures dans le texte, paraissant en 12 fascicules. Paris, FirminDidot, 1876.

l s’est fait depuis une dizaine d’années,
autour de l’histoire de notre vieille et illustre
cité, un grand mouvement, une dépense
considérable de travail et d’argent. Les coû-
teuses et luxueuses publications de VHis-
toire de Paris, entreprises par la Ville, ont
servi d’exemple. Sur leurs larges assises
sont nées de toutes parts les monographies,
les recherches de documents inédits, les
réimpressions curieuses, les études spé-
ciales. Une sorte de monument grandiose
s’est élevé peu à peu auquel chacun de ceux,
et ils forment une légion aujourd’hui, qui
se passionnent pour les annales de la ville
qu’ont illuminée tant de glorieux rayonnements et qu’ont couverte de leur voile épais
tant de sombres tempêtes, ont tenu à honneur d’apporter leur pierre, si petite qu’elle
fût. Bibliophiles et curieux de tous genres, fureteurs et érudits se sont piqués d’ému-
lation. Les vaillants et les dévoués ne se comptent pas. Ce sont M. Destailleurs,
M. Bonnardot et l’abbé Bossuet, trois rivaux en bibliophilie parisienne; MM. Paul
Lacroix, Valentin Dufour, Franklin, Anatole de Montaiglon, Édouard Fournier et sur-
tout M. Jules Cousin, l’honorable conservateur de la bibliothèque de la Ville, qui
chaque jour fait des prodiges pour reconstituer l’ensemble précieux qui a été si mal-
heureusement anéanti par les sinistres incendiaires de 1871.
loading ...