Langlès, Louis Mathieu
Monuments anciens et modernes de l'Hindoustan décrits sous le double rapport archeologique et pittoresque: et précédés d'une notice géographique, d'une notice historique, et d'un discours sur la religion, la législation et les moeurs des Hindous (Band 1) — Paris, 1821

Page: 52
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/langles1821bd1/0081
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
52 NOTICE GEOGRAPHIQUE

Province de Rotenpour; 20 lak de tenkah.

Province de Nâkour...

Province du radjah Beykermâdjeyt...

Province du radjah Kaleydjâr...

Province du radjah Bersing (lisez Nersing) Dyou...

Province de la Beygum-Dyou...

Province de la Beygum-Tchend...

CHAPITRE IL

Description particulière des principales Contrées et Kïlles de VInde.1

Malgré les changements opérés dans les divisions politiques de l'Inde aux
différentes époques indiquées ci-dessus, et même dans ces dernières circon-
stances, les mêmes noms se sont conservés de temps immémorial, et servent
encore aujourd'hui à désigner, parmi les géographes, des divisions terri-
toriales tracées à des époques inconnues, ensuite partagées entre plusieurs
souverains. Ce sont ces divisions à-peu-près indépendantes des révolutions
si fréquentes dans l'Inde, c'est cette nomenclature consacrée par une longue
suite de siècles et par l'autorité d'un grand nombre d'écrivains orientaux et
occidentaux, que je crois devoir adopter dans cette partie descriptive de
mon ouvrage. Comme il est consacré à l'Inde proprement dite, je dois rappeler
âmes lecteurs que cette immense et inépuisable contrée est partagée, vers
le vingt-unième degré de latitude nord, par la rivière de Nerbédah et par
les montagnes de Vindhya, en deux grandes divisions , le Dekhan ou Inde
méridionale, et l'Hindoustân proprement dit.

Des motifs que je crois avoir suffisamment expliqués dans mon Introduc-
tion ci-dessusa m'ayant déterminé à commencer mon examen des monuments
de l'Inde par la partie la plus méridionale de la Presqu'ile, je dois suivre la
même direction pour la description des lieux où sont situés ces monuments.

Suivant le petit nombre de documents géographiques renfermés dans les

(1) La carte générale de llnde moderne en
deux feuilles, promise aux souscripteurs, n étant
pas encore terminée, je suis obligé de m'en ré-
férer, pour cette partie de mon travail, à la

grande et belle carte de l'Inde publiée en neuf
feuilles par M. Arrowsmitb en 1816.
(2) Voyez page 6.

I
loading ...