Langlès, Louis Mathieu
Monuments anciens et modernes de l'Hindoustan décrits sous le double rapport archeologique et pittoresque: et précédés d'une notice géographique, d'une notice historique, et d'un discours sur la religion, la législation et les moeurs des Hindous (Band 1) — Paris, 1821

Page: 116
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/langles1821bd1/0163
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
n6 NOTICE GEOGRAPHIQUE

nière division soit moins importante que les précédentes, elle renferme encore
quelques cantons remarquables, tels que celui d'Ongole (entre le i5e et le
16e degré de latitude) dépendant autrefois de la principauté de Rirpa ou Rou-
dapah ( 14 deg. 3i min.). Ce canton fut ensuite incorporé dans le Rarnatic
au-dessous des Ghâttes et tomba au pouvoir du Nabâb d'Arcate, qui finit par
le céder, ainsi que le Nellore, à la Compagnie des Indes orientales par le traité
de 1801. Il est bien moins fertile que le Tanjaour et plusieurs autres districts
du Rarnatic, et il n'a jamais brillé par le commerce ni par les manufactures.
La grande rivière de Gonlacomem sert de ligne de démarcation entre Ongole
et les Serkârs septentrionaux, qui sont situés dans le Dékhan où je vais
conduire mon lecteur, en sortant du Rarnatic.

V

CHAPITRE IV.
Le Dekhan (Dakchina).

J'ai déjà eu occasion de remarquer combien ont varié les limites méridio-
nales de la portion de la Presqu'île connue sous ce nom, qui l'a anciennement
désignée toute entière. Sans répéter ici les nombreuses variations qu'on
trouvera indiquées ci-dessus (pages 7, 33, 45 et 53) j'en tracerai maintenant
les limites d'après la belle et exacte carte de l'Inde, publiée par M. Arrow-
smith, en 1816; savoir, au midi, dans l'intérieur des terres l'extrémité sud-
est du Beydjâpour, et sur la côte de Coromandel l'embouchure du Gon-
lacomem ou Gondégam près de Moutapily (vers le i5e degré 20 minutes de
latitude ) ; on voit que de ce côté, le Dekhan est absolument contigu au Rar-
natic. Sur la côte occidentale il a beaucoup moins d'étendue. Il commence
à l'extrémité septentrionale du Ronken (par 17 deg. 55 min.) ou même à
Tchaoul (par 18 degrés 32 minutes de latitude) à dix lieues de Bombay.
Le Nerbédah, à l'ouest (vers le 21e degré de latitude), la vaste chaîne des
montagnes de Vindhya 1 dans l'intérieur des terres et le Mahânody à l'est

(i)Les montagnesVindhya séparent le Dekhan
de lHindoustan proprement dit. Les plus an-
ciens auteurs hindous désignent cette chaîne
comme la limite méridionale du pays appelé

dans le Code de Menou, chap. second, vers.
22, Arjâbhouma ou Jryâverta (pays des ver-
tus), ou pays habité par des personnages res-
pectables. Les écrivains modernes tirent une
loading ...