La chronique des arts et de la curiosité — 1909

Seite: 25
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1909/0035
Lizenz: Freier Zugang - alle Rechte vorbehalten Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
Nu 4. - 1909.

BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6 )

23 Janvier.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Art° reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de H Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr. j Étranger (Etats faisant partie de

Départements. 12 fr. [ l’Union postale). 15 fr.

Le UST'cm.éro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

r<jN collectionneur qui s’est déjà plu-
sieurs fois acquis des titres à
l’attention des amis de Part vient
sc d’avoir une idée originale et bien-
faisante. Il a décidé de constituer une vaste
bibliothèque, destinée aux artistes, aux his-
toriens, aux amateurs. C’est là une forme
nouvelle et heureuse des services que rendent
aux arts les hommes capables par leurs goûts
et leur situation de s’y intéresser utilement.
Des donations, des legs, des fondations de
musées, ont témoigné, souvent déjà, de l’amour
inspiré par les belles œuvres : cette fois, c’est
au moyen de les mieux faire connaître qu’on

La bibliothèque qui va s’organiser contien-
dra les livres anciens et modernes, français
et étrangers, pouvant être utiles à ceux qui
ont entrepris des travaux personnels, ou à
ceux qui, sans intention professionnelle, ont
le désir de connaître l’état des questions his-
toriques. Elle contiendra également —et ceci
est une innovation importante — la copie des
ouvrages rares ou des documents d’archives
que gardent les collections publiques. En un
mot, elle sera un instrument de travail aussi
complet que possible pour tous ceux qui s’oc-
cupent de l’art ou de l’histoire de l’art.

On jugera dès le premier examen l’utilité
de cette initiative. Sans doute, il existe des
bibliothèques publiques, mais quel est le tra-
vailleur ou le simple curieux qui n’appréciera
le privilège de trouver assemblés pour des
lecteurs restreints et sous sa main les volumes
et les publications se référant à l’objet spécial
qui l’intéresse ? Quand on sait quelles petites
difficultés matérielles retardent les moindres
recherches et imposent des pertes de temps,

on comprend le souci qui a inspiré la for-
mation de cette bibliothèque nouvelle. Si l'on
ajoute qu'installée par le collectionneur, elle
est destinée à être administrée plus tard par
une Société d’utilité publique déjà puissante,
on aura dit tout ce qui rend cette initiative
aussi intelligente que généreuse.

--

NOUVELLES

*** D'après les renseignements fournis par
le service des Beaux-Arts de la Ville de Paris,
le montant des sommes produites par les
entrées payantes dans les musées munici-
paux, depuis l’installation des tourniquets,
du mois de février 1908 à la fin de novembre,
est, en chiffres ronds, de vingt-cinq mille
francs.

*** La démolition de la galerie des Ma-
chines sera mise de nouveau en adjudication
le 6 février prochain, au Tribunal de Com-
merce. La mise à prix est fixée à 400.000 fr.
Les peintures qui y décoraient la salle des fêtes
créée lors de l’Exposition de 1900, seront en-
levées et mises dans un des dépôts de la Ville,
en attendant qu’elles puissent, selon que ce
sera possible, être placées soit au nouveau
musée du Luxembourg, soit ailleurs. Ces
peintures sont de MM. François Flameng,
Cormon, J.-P. Laurens, Rochegrosse, Mai-
gnan, Courtois, Bonnencontre, Motte, Hirsch
et Thirion.

*** La Société pour la protection des
paysages de France vient d’émettre les vœux
suivants :

1° Qu’un square soit établi sur l’emplace-
ment prochainement libre de l'ancien Con-
servatoire, afin d’aérer le quartier, l’un des
plus encombrés de Paris. En outre, que l’aspect
de l’église Saint-Julien-le-Pauvre soit entiè-
rement dégagé ;

2° Que l’ancien parc de l’archevêché de
Chartres soit classé et rendu public ;
loading ...