La chronique des arts et de la curiosité — 1912

Page: 61
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1912/0071
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ET DE LA CURIOSITÉ

61

REVUE DES REVUES

p Les Arts (janvier). — Articles de M. Péladan
sur la Joconde (7 flg.); — de M. G. Mourey sur
vin tableau de Greuze : L'Autel de l'Amour (reprod.);

— de M. Ch. Buttin sur la collection d'armes et
d'armures du général Moser à Gharlottenfels (8 ill.);

— de M. Ïhiébault-Sisson sur une réplique de
l'Inspiration du poète do Poussin, dans la collec-
tion Brard,à Paris(7reprod.);— de M.L.Vauxcelles
sur la deuxième Exposition de la Société anglaise
des artistes graveurs-imprimeurs d'estampes ori-
ginales en couleurs (37 reprod.).

(Février).— Fascicule spécialement consacré aux
récentes Expositions rétrospectives de Tournai,
Malines et Charleroi, dont la Gazette a déjà parlé
à ses lecteurs : texte par M. Paul Vitry, accom-
pagné de 45 belles reproductions des principales
œuvres exposées : peintures, sculptures et objets
d'art.

A Le Mois littéraire et pittoresque (décem-
bre 1911). — Intéressant article de M. Aboi Fabrc
sur l'iconographie dos anges (3ô reprod.).

(Janvier 1912). — Article du même auteur sur la
récente Exposition internationale d'art chrétien au
pavillon de Marsan (13 reprod. ).

(Février). — Etude de M. Gabriel Marri sur le
peintre orientaliste Prospor Marilbut (8 reprod.).

V Les Arts anciens de Flandre (t. III, fasc. I).
— La livraison tout entière est consacrée à l'Ex-
position de la Toison d'or de Bruges. Proface par
M. André Pirenne ; Peinture, par M. Sander
Piorron; Manuscrits et miniatures, par le P. van
den Gheyn ; Les Tombeaux des Princes de Bourgo-
gne, par M. E. Baes (10 pl. et 2 grav. dans le texte).

(Fasc. II). — Suilo do L'Exposition de la Toison
d'or: Les Tapisseries, par M. Arnold Goffin ; La
Médaille flamande, par M. F. Alvin ; Portraits de
Philippe le Beau et de Charles-Quint, par M.
Sanperc y Miquel ; Les Arts du bois et du métal,
par M. C. Tulpinck (10 pl. hors texte et 5 fîg.
dans le texte).

(Fasc. III). — J. van den Gheyn, 17k manuscrit
à miniatures de la bibliothèque Czartoryska
(2 pl.).

— E. Durand-Grévillo, Les Primitifs flamands à
l'Exposition du Guildhall. (2 pl.).

— F. de Mély, Signatures de Primitifs : Les
Miniaturistes (10 ropr. en deux planches).

— G.Tulpinck, La Collection Cambcrlynd'Amou-
gies (4 pl.).

(Fasc. IV). —J. Gestoso y Perez, Notice histo-
rique et biographique des principaux artistes
flamands qui travaillèrent à Séville depuis le
xv jusqu'à la fin du xvnr siècle (3 pl.).

— R. Maera, Les Retables de Villers-la-Ville
(1 pl.).

— L. Gonforti, « La Bataille de Pavie », tapis-
series du Musée national de Naples (2 pl.).

— G. Tulpinck, La Collection Caniberlyn d'Amou-
gies (suite).

(T. IV. fasc. I.) — Sander Pierron, Les Mostaert
(1" article) (1 pl.).

— A- Goffin, La Renaissance réaliste à Flo-
rence (4 pl.).

— J. Gestoso y Perez, Notice historique et bio-
graphique des principaux artistes flamands qui
travaillèrent à Séville depuis le xvr siècle jusqu'à
la fin du xvm» (suite) (7 pl. et 2 grav. dans le texte).

— G. Tulpinck, LaCollectionCamberlynd'Amou-
gies (suite et fin).

(Fasc. II). — Suite du travail de M. J. Gestoso
y Perez. -

— P. Lafond, Les Œuvres de Peler Snayers en
Espagne (3 pl.).

— S. Pierron, Les Mostaert (suite) (4 pl.).
(Fasc. III). — E. Durand-Gréville, Quelques

chefs-d'œuvre méconnus de Petrus Christus. Ce
sont : le triptyque de la chapelle royale de Grenade
attribué à Thierry Bouts ; la répétition de ce
triptyque conservée au Collège du Patriarche de
Valence ; la Mise au tombeau, de la National Gal-
lery (7 reprod. en deux planches).

— P. Lafond, Histoire d'Achille, par Rubens
(de l'ancienne galerie du duc de Pastrana) (6 pl.).

— G. Tulpinck, Portraits du cabinet de M. De
Clercq-Gilliodls, à Bruges (1 pl.).

— Suite du travail de M. J. Gestoso y Perez
(4 pl.).

— S. Pierron, Les Mostaert (suite).

(Fasc. IV). — A. Mondez Casai, Les Grandes
œuvres d'art inédites (7 pl.).

— Arnold Goffin, Le Réalisme flamand.

— S. Pierron, Les Mostaert (suite et fin).

— Suite du travail précédemment cité de M.
Gestoso y Perez (6 pl.).

BIBLIOGRAPHIE

Jacques Mesnil. — L'Art au Nord et au Sud
des Alpes à l'époque de la Renaissance.
Etudes comparatives. Bruxelles, G. van Oest,
1911. Un vol. in-4°, 131 p. avec 60 pl.

Ce sont cinq études, fort substantielles, sur l'in-
fluence respective de l'art septentrional et de l'art
italien. A propos des Heures du duc de Berry,
M. Mesnil dit excellemment : « La fin du xive siècle
et le commencement du xv° sont dans toute l'Eu-
rope une époque de fermentation artistique... Il
n'y a plus de frontières... Il est souvent fort dif-
ficile de déduire de l'examen d'une œuvre sa con-
trée d'origine » (p. 7). Cette remarque est juste,
surtout en ce qui concerne la peinture, car pour
la sculpture, sauf des cas très rares, l'on n'a
guère de peine à situer assez précisément, non
pas seulement la patrie d'une œuvre d'art, mais
dans cette patrie, la province où elle a été conçue.
Quand l'auteur étudie l'influence de l'art flamand
sur l'art italien au xv* siècle, il note qu' « en face
de l'art accompli de la Renaissance, les artistes
flamands s'avouent vaincus, renient leurs prédé-
cesseurs, renoncent à leur tradition, finissent par
renoncer à eux-mêmes, à leur tempérament na-
turel, h leur personnalité » (p. 17). Avant la Re-
naissance, ce que les Italiens admirent, et avec
raison, dans la peinture flamande, c'est son unité,
« unité idéale, unité de sentiment : elle réside dans
l'émotion religieuse qui se dégage de l'œuvre »,
comme dans l'admirable triptyque de Hugo van der
Goos qui est aux Offices. Los Italiens « ne cher-
loading ...