Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 17.1864

Page: 229
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1864_2/0238
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DES LETTRES INITIALES

!>A.\'S LES

MANUSCRITS DU MOYEN AGE

contemporaines des plus anciens
manuscrits du moyen âge, les lettres
ornées témoignent, avec les livres
qu’elles décorent, du réveil des
études et de l’art au sortir des con-
vulsions au milieu desquelles l’em-
pire romain s’abîma, tandis que
naissait la société nouvelle. Elles
sont les premières et les plus fré-
quentes manifestations du goût déco-
ratif de ces époques encore barbares
qui furent pour nous une aurore ;
aussi occupent-elles une place considérable dans l’histoire des arts du
dessin. Les lettres initiales se développent avant que l’on songe à re-
présenter la figure humaine avec laquelle on les voit bientôt combinées.
Ces ornements, qu’il était si facile cl’oblitérer et de détruire, ont survécu
à toutes les décorations sculptées sur les édifices contemporains; c’est
donc surtout par eux que nous pouvons mesurer ce qu’il restait de goût
et de science en ces temps reculés. Les monuments que l’on croyait bâtis
pour des siècles ont disparu, et avec eux se sont perdues les décorations
qui couvraient leurs murs. Les lettres barbares ou ingénieuses tracées
et enluminées an milieu des textes sur le parchemin leur ont survécu;
loading ...