Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 17.1864

Page: 59
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1864_2/0066
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
GRAMMAIRE

DES ARTS DU DESSIN

ARCHITECTURE, SCULPTURE, PEINTURE

LIVRE DEUXIÈME

SCULPTURE

V.

LA SCULPTURE A DEUX MANIÈRES DE REPRÉSENTER LES OBJETS :

LE BAS-RELIEF ET LA RONDE-BOSSE.

uel qu’il soit, un ouvrage de sculpture est toujours
en relief. Si les figures sculptées sont adhérentes à un
fond plane, concave ou convexe, par exemple à une
muraille, à un vase, à une coupe, et qu’elles s’en
détachent par une faible saillie, elles sont dites en
bas-reliefs soit qu’on les ait appliquées sur leur fond,
soit qu’elles fassent partie de la matière d’où on les voit sortir.

La sculpture est dite en haut-relief lorsque la saillie en est très-pro-
noncée, et ce mot convient aux figures qui sont engagées à demi dans le
fond, comme à celles qui n’v sont que tangentes ou adossées. En ce cas,
les figures semblent, non pas-être sorties de la muraille, mais s’en être
rapprochées de manière à s’y appuyer en quelques endroits.

Enfin la sculpture est en plein relief, c’est-à-dire en ronde-bosse, lors-
qu’elle est isolée et que l’œil peut en faire le tour. Elle prend alors le nom
loading ...