Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 14.1876

Page: 156
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1876_1/0168
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
156

GAZETTE DES BEAUX-ARTS.

nette est brûlé séance tenante. Les objets qui portaient des armoiries
ou des fleurs de lis n’étaient ordinairement vendus qu’à la condition
qu’on ferait disparaître ces signes « de féodalité ». C’est ainsi que nous
lisons:

«7,033. — Uno Commode de bois de placago orné de bronze doré, au Cn Guillaume
Roux, à charge par l’acquéreur de faire disparaître les fleurs de lis
. 200 liv.

Quelquefois cependant ils étaient retirés de la vente, probablement
pour être fondus :

« 3,049. — Deux flambeaux retirés, étant fleurdelisés.ci : mémoire.

BARON DAVILLIE B.

(La fin prochainement.)
loading ...