Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 14.1876

Page: 172
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1876_1/0186
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
172

GAZETTE DES BEAUX-ARTS.

De plus elle marche d’accord avec la manufacture du pays, qui, n’ayant jamais
interrompu sa fabrication, s’attache 'a perpétuer l’art rouennais tout 'a fait oublié dans
le lieu où cinquante fabriques avaient pris naissance.

Les produits de la Ilubaudière sont présentés avec une loyauté qu’il faut louer
par ces temps de tromperies; de môme que la manufacture du marquis de Ginori, à
Doccia, recherchant les secrets de l’ancien art italien, le directeur de la fabrique de la
Ilubaudière imite les anciens décors de Rouen et les signe pour qu’il n’y ait pas de
confusion.

Un jour viendra où l’art ornemental moderne, ayant recouvré son indépendance,
abandonnera toutes ces imitations, se trouvera en face d’excellents procédés indus-
triels, et dira son mot tant cherché.

CHAMPFLEDRV.
loading ...