Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 14.1876

Page: 359
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1876_1/0385
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
359

LES CINQ VIOLONS DE FAÏENCE.

l’art céramique en Hollande, le public jouira prochainement du fruit des
recherches de M. Ilenry Havard. L’auteur du curieux Voyage aux villes
mortes du Zuiderzée fouille encore à cette heure les archives de Delft
pour compléter le premier travail positif qui aura paru sur la faïence
hollandaise.

Il faut cependant mettre un terme à ces amusettes et prendre garde
d’alourdir une question si légère. Une autre idée ressort de ces instru-
ments, celle des potiers de Hollande. Ils semblent avoir voulu rivaliser
avec les Japonais, dont les produits étaient répandus dans le pays néer-
landais par les navigateurs et les commerçants. Au Japon toute terre
émaillée conserve l’empreinte de la main de l’ouvrier comme l’argile pétrie
par un statuaire. En fabriquant ces violons, les Hollandais voulurent, je
le crois, prouver la docilité de la terre, sa parfaite souplesse, les tours de
force qu’on peut lui faire jouer; un potier habile sait lutter avec le feu
et engager avec cet élément une lutte d’où il sort vainqueur.

CHAMPFLE U RY.
loading ...