Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 26.1882

Page: 81
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1882_2/0090
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CORRESPONDANCE DE VIENNE

EXPOSITION INTERNATIONALE

DES BEAUX-ARTS

ous connaissez le Kunstler - Hans,
siège de l’Association des Artistes
viennois, à deux pas de l’Opern-Ring
et de la place Schwarzenberg? Ce
petit palais, d’abord facile, d’accueil
engageant, est disposé d’une façon
charmante pour les expositions ordi-
naires de la société. Salles assez nom-
breuses, toutes au premier étage, de
dimensions variées, plutôt petites que
grandes, bien éclairées d’en haut,
soigneusement décorées, richement ta-
pissées : on ne saurait désirer mieux
pour faire valoir des tableaux choisis
près d’un public choisi. Malheureuse-
ment, les expositions internationales ont des exigences que n’ont pas les expositions
nationales, les expositions intimes, entre associés et camarades. Pour offrir l’hospitalité
aux étrangers qu’ils appelaient, les artistes viennois ont dû donner à leur palais des
développements inattendus; ils ont dû lui ajouter, de droite et de gauche, des annexes
contenant de vastes galeries pour les grandes toiles et des salles pour les sculptures;
malgré cette extension, le bâtiment s’est encore trouvé trop petit pour que chacun y
pût prendre ses aises, et il serait difficile, par conséquent, de regarder ce concours
international dont plusieurs nations, comme l’Angleterre, l’Amérique, la Russie, sont
pour ainsi dire absentes et où d’autres sont pauvrement représentées, comme un
concours décisif, de l’importance des concours de 1867, 1873, 1878, où l’on puisse
mesurer exactement les forces de chaque École sur un nombre suffisant d’œuvres
supérieures, et calculer en même temps ses chances d’avenir.

XXVI. — 2e FKKIODE. ^
loading ...