Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 26.1882

Page: 440
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1882_2/0460
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES TAPISSERIES ET LES BRODERIES

ANCIENNES

A

L’EXPOSITION DE L’UNION CENTRALE DES ARTS DÉCORATIFS 1

I

LES TAPISSERIES

l faudrait remonter aux premiers
temps de la civilisation antique pour
retrouver l’origine de la tapisserie.
Les peintures des hypogées égyp-
tiennes de Beni-Hassan nous montrent
des femmes dirigeant un métier à tis-
ser à chaîne perpendiculaire qui n’est
autre que le métier de haute lisse. Les
écrivains de l'antiquité n’ont pas man-
qué de signaler les riches étoffes his-
toriées qu’ils avaient sous les yeux.
Mais leurs descriptions ne permettent
pas souvent d’établir une distinction exacte entre la tapisserie et la
broderie.

Ces deux industries artistiques nous sont certainement venues de
l’Orient en même temps que les étoffes de soie introduites en Occident

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, t. XXVI, 2e période, p. 341.
loading ...