Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 25.1882

Page: 166
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1882_1/0182
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
166

GAZETTE DES BEAUX-ARTS.

nombre de divisions. Pour aller de A en B, le regard fait lin seul mou-
vement horizontal; pour aller de B en G, il en fait huit plus petits, et
l’esprit qui mesure, pour ainsi dire, le chemin parcouru aux efforts em-
ployés à le parcourir, estime le chemin plus long. L’illusion est beaucoup
plus frappante encore lorsque les grandeurs à comparer présentent des
directions différentes. Soient deux carrés A et B, exactement égaux, mais
partagés l’un en bandes horizontales, l’autre en bandes verticales. Le

A B

carré A paraît plus haut, le carré B paraît plus large. 11 en est de même
pour les angles :

Les angles 1, 2, 3, h sont droits et égaux entre eux, mais les régions
2 et h sont divisées ; elles paraissent plus grandes en vertu du même
principe1.

En un mot, toutes les fois qu’une ligne ou une figure présente un
certain nombre de subdivisions comparables entre elles, la grandeur de
cette ligne ou de cette figure dans le sens des subdivisions est estimée par
l’esprit au-dessus de sa valeur réelle.

1. Ces illusions sont plus accentuées encore quand on regarde la ligure d’un seul
œil.
loading ...