Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 25.1882

Page: 297
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1882_1/0325
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
(' X

La partie la plus éclatante de la collection His de La Salle est certaine-
ment celle dont nous avons parlé dans la dernière livraison de la Gazette •
c’est l’Italie et son art que le savant amateur chérissait et connaissait le
plus; ce sont les dessins des maîtres classiques des xveet xvie siècles qu’il
excellait à découvrir; sa nature fine et délicate, pleine de mesure et de
tact, son sentiment latin de l’art le portaient de préférence vers les formes
pures des maîtres transalpins. Aussi les Allemands proprement dits sont-
ils rares dans sa collection; on n’y rencontre guère que quelques ano-
nymes et trois grands noms, Schongauer, Albert Durer et Holbein le vieux,
et encore les Trois saints debout et la Vierge debout ne sont-ils attri-
bués qu’avec une prudente réserve au peintre-graveur de Colmar,bien que
l un et l’autre soient entièrement dignes d’une aussi illustre paternité et
rappellent de près le croquis authentique du British Muséum. Deux dessins
à la plume seulement, de Durer, dont un des plus beaux et des plus iu-

t. Voir la Gazelle, 2e période, t. XXV, p 225.

xxv. — T période. 38
loading ...