Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 25.1882

Page: 475
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1882_1/0457
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES

DEUX FRESQUES DU MUSÉE DU LOUVRE

ATTRIBUÉES A SANDRO BOTTICELLI

Depuis une vingtaine d’années, le Louvre s’est
enrichi de fresques précieuses venues d’Italie. Dès
1863 il acquérait trois charmants morceaux de Luini1,
auxquels venaient s’ajouter, en 1867, grâce à M. de
Tauzia, six compositions du même maître2. En 1873,
le gouvernement de M. Thiers achetait, trop cher,
hélas ! la fresque de la Magliana, témérairement don-
née à Raphaël, dont elle ne révèle pas la main incomparable. Sept ans
plus tard, M. de Tauzia rapportait encore de Florence, en même temps
que le petit panneau de Domenico Ghirlandajo, un dramatique fra Beato
Angelico, le Christ en croix. C’est aussi M. de Tauzia qui vient d’assurer
à notre grand musée national deux fresques murales attribuées à Sandro
Botticelli, couronnant ainsi sa carrière de conservateur des peintures avant
que ses fonctions fussent limitées au département des dessins et de la chal-
cographie. Cette suite d’acquisitions fait honneur au Louvre, qui est
aujourd’hui, si l’on excepte la collection Brera, de Milan et la galerie de
Pérouse, le seul musée d’Europe possesseur de peintures à fresques.

Les deux fresques nouvellement acquises viennent de la villa Lemmi,
située à Chiasso Macerelli, à trois kilomètres de Florence, entre cette

\. Catalogue de M. de Tauzia, Écoles d’Italie et d'Espagne, n03 2 3 3 - 2 3 5. Ces trois
fresques transportées sur toile provenaient de la villa Pelucca, près Monza.

2. Catalogue de M. de Tauzia, nos 236-241. Ces six fresques provenaient de la suc-
cession du duc Antonio Litta Visconti Arese, de Milan.
loading ...